Accès abonné :              
Journal en ligne - []
ZOOMAlgérie Impact de l'assouplissement du Crédoc
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutif Entre intérêts et circonspection
RELATIONS INTERNATIONALESDiplomatie de connivence
RELATIONS INTERNATIONALESLes tares de l'aide publique en Afrique
DOSSIERAlain Mascart «Il ne faut pas trop blâmer le politique»
DOSSIERAbdelali Belghiti Alaoui «Le Maroc accompagne l'Afrique pour construire des infrastructures sanitair
DOSSIERFaux médicaments Un problème de santé en Afrique
DOSSIERDorothée Kindé Gazard «Notre budget est de 75 milliards de f CFA»
DOSSIERMarrakech examine la santé africaine
DOSSIERMARRAKECH, CAPITALE AFRICAINE DE LA SANTÉ
Entreprises et MarchésGUINÉE Cadeau du Nouvel An d'Orange Guinée au ministre conseiller Youssou Ndour
Entreprises et MarchésLa Banque mondiale pour la facilitation des transports et du transit en Afrique centrale
EditorialLa santé, un droit pour l'Afrique
Banque - AssurancesMARATHON INTERNATIONAL DE BAMAKO Bank of Africa soutient la 6ème édition
Banque - AssurancesCAMEROUN La Banque des PME sur les rails
Banque - AssurancesDONALD KABERUKA, PRÉSIDENT DE LA BAD «La BAD a joué sa partition»
Banque - AssurancesLes banquiers francophones en conclave à Abidjan
Banque - AssurancesCÔTE D'IVOIRE Afreximbank octroie 250 Mrds de f CFA aux entreprises locales
BoursesIntroduction prochaine de Mega African Capital à GSE
BoursesAFFAIRES La note du Cameroun pourrait passer de B à B+
Politique - EconomieMAGHREB Triptyque bonne gouvernance, sécurité et développement
Politique - EconomieL'Afrique cherche son modèle économique à Rabat
Politique - EconomieBURKINA FASO La démocratie à l'épreuve
Politique - EconomieGABON Jean Ping siffle la fin du match
Amadou Moctar Mbow (Sénégal) Version imprimable
30-07-2008

Président des Assises nationales

Amadou Moctar Mbow ( Sénégal )

Amadou Moctar Mbow n’a jamais laissé personne indifférent. A la tête du département de l’Education nationale du Sénégal, à la tête de l’UNESCO comme à la tête, aujourd’hui, des Assises nationales du Sénégal, A. M. Mbow a toujours suscité la polémique. Universitaire et homme politique, il milite au Parti du rassemblement africain/Sénégal et s’oppose de manière radicale au pouvoir de Léopold Sédar Senghor jusqu’en 1966. Il est alors nommé ministre de l’Education nationale. Mai 68 le surprend à ce poste et il en devient la victime. Le 6 juin 1968, il quitte ses fonctions dans la tourmente de cette révolte mondiale de la jeunesse. M. Mbow passe ensuite 14 ans à la tête de l’UNESCO. C’est l’époque de la bataille du Nouvel ordre mondial de l’information. Critiqué de l’intérieur, rejeté par les Américains qui quittent l’institution à cause de lui, il finit par quitter l’UNESCO en 1987. Détour par le Maroc, où il est à la tête d’une fondation, avant son retour au Sénégal où il se fait discret jusqu’à sa cooptation à la présidence des Assises nationales, ouvertes le 1er juin 2008.

 
< Précédent   Suivant >