Abidjan : Marchica Med, pour redorer la Baie de Cocody Version imprimable
07-03-2017
C’est lundi 6 mars 2017, sous la présidence d’Alassane Ouattara, chef de l’État ivoirien, et de Mohammed VI, Roi du Maroc, qu’un mémorandum d’entente a été signé pour la nouvelle phase de développement de la Baie et sa mise en valeur entre le gouvernement ivoirien et Marchica Med. Les investissements nécessiteront une enveloppe de 450 millions de $.
Les travaux d’aménagement et de réhabilitation de la belle Baie de Cocody à Abidjan vont bon train. Le Roi du Maroc, en visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire depuis plus d’une semaine, en compagnie de son hôte, s’est enquis de l’avancement des travaux. Doit-on rappeler qu’au mois de juin 2015, au cours d’une précédente visite du souverain sur le sol ivoirien, Marchica Med signait un contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec le gouvernement ivoirien pour la sauvegarde et la valorisation de ladite Baie. D’ailleurs, l’aménageur développeur marocain a dû installer depuis l’année dernière un bureau de représentation à Abidjan pour un suivi plus assidu des travaux. «Aujourd’hui, le projet est entré dans une phase de maturité», a notamment indiqué Saïd Zarrou, directeur général de Marchica Med, dans une allocution prononcée devant les deux chefs d’État, lors de la cérémonie d’hier matin. Le mémorandum d’entente sur la nouvelle phase de développement et de mise en valeur, qui fixe les modalités de mise en œuvre du programme, a été signé entre Amédé Kouakou Koffi, ministre ivoirien des infrastructures économiques et Said Zarrou, président du directoire de Marchica Med.

Il s’agit d’un vaste chantier qui va nécessiter 450 millions de $. Un financement entièrement bouclé, dont une part de 20% sera par un crédit-relais à lever par le gouvernement ivoirien sur les marchés financiers et par un pool de banques commerciales, tandis que le reste sera apporté via un emprunt concessionnel des principaux fonds arabes, tels que la Banque arabe de développement économique pour l’Afrique (Badea), la Banque islamique de développement (BID)… A terme, les travaux qui vont changer le visage de la capitale économique comporteront l’aménagement de la Rive Plateau, le Parc urbain de Cocody ainsi que la Coulée verte du Banco. Dans ces différentes parties, des Maisons thématiques (bois, orfèvrerie, cacao, café…), singulièrement la Maison Ivoire avec des hôtels, des restaurants, un centre de conférences, des équipements de promotion de la culture locale, des lieux de villégiature… autour de la Marina d’Abidjan.

D. MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Les patrons des filiales de ce groupe bancaire sont réunis du 16 au 20 octobre 2017 autour du top...
[La suite...]

Dans le cadre d’une tournée régionale, Horst Köhler, envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU...
[La suite...]

Depuis janvier 2017, l’Afrique a enregistré une augmentation de 13,3% de ses arrivées touristiques...
[La suite...]

Concernant le désir des opérateurs nationaux d’exporter le «poulet marocain» sur le marché de l’UE...
[La suite...]

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Le Groupement togolais d’assurances compagnie africaine d’assurances (GTAC2A-VIE), filiale du...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×