Abu Dhabi : Le leadership féminin au cœur du Sommet des femmes dirigeantes de parlement Version imprimable
12-12-2016
Le 11ème Sommet mondial des présidentes de parlement a débuté ses travaux ce lundi 12 décembre à Abu Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis. Durant 48 heures, les femmes dirigeantes de parlement du monde placeront sur orbite l’avenir de l’humanité dans sa composante multidimensionnelle : paix, sécurité, stabilité, développement socio-économique et innovations technologiques.
Dans son discours d’ouverture, la présidente du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis, Amal Al Qubaisi, a souligné que ce sommet réunit des femmes dirigeantes, des ministres et des scientifiques. La femme est au cœur du développement social, a-t-elle affirmé, avant de rappeler les contributions des femmes au maintien de la paix et de la sécurité internationale.

Intervenant à son tour, le président de l’Union interparlementaire (UIP), Saber Chowdhury, a rappelé que les femmes représentent plus de 50% de la population mondiale. Elles ont un rôle déterminant dans le devenir de l’humanité à court, moyen et long terme. C’est sans nul doute dans ce contexte que les présidentes de parlement cherchent à façonner les objectifs mondiaux en matière de sécurité et de prospérité.

Les présidentes de parlement de 35 pays travailleront ensemble pour définir des actions concrètes en vue de promouvoir la croissance économique mondiale, le développement durable, le progrès technologique et la sécurité environnementale.
Le Sommet mondial des présidentes de parlement, qui se tient à Abu Dhabi sur le thème «Ensemble pour façonner l’avenir», mettra l’accent sur le rôle particulier que peuvent jouer les présidentes de parlement en unissant les parlementaires pour assurer la prospérité et la sécurité durables dans un monde en constante évolution pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

Abondant dans le même sens, le président de l’Union interparlementaire et la présidente du Conseil national fédéral des Émirats arabes unis ont réciproquement souligné aux médias que le présent sommet est organisé conjointement par l’Union interparlementaire (UIP) et le Conseil national de la fédération des Émirats arabes unis. Cette rencontre est la 11ème édition du plus grand rassemblement au monde de présidentes de parlement.
Ce sommet abordera des questions clés sur l’évolution du rôle du parlement en ces temps de bouleversements géopolitiques, environnementaux, scientifiques, technologiques et socio-économiques. Les débats porteront sur la modernisation des institutions parlementaires en vue de mieux faire face aux tendances actuelles et futures.

Les réunions et débats permettront d’identifier les politiques et les lois nécessaires pour faire progresser la sécurité, la prospérité économique et l’égalité des sexes, et assurer la durabilité, tout en plaçant les peuples au centre de l’action parlementaire.

Les guerres, les conflits et le terrorisme compromettent les plans des gouvernements et entraînent des reports, annulations ou révisions d’importantes initiatives d’investissement. Dans le même temps, les changements climatiques et la perte de la biodiversité constituent un risque pour des millions de personnes et leurs moyens de subsistance. Pour chacun de ces défis mondiaux, ce sommet examinera les politiques et les mesures concrètes que les parlements peuvent adopter pour protéger les droits de l’Homme, promouvoir la tolérance, faire progresser le développement et assurer la sécurité environnementale.

La question de l’égalité des sexes qui a connu une progression significative ces dix dernières années a favorisé le positionnement des femmes comme actrices de décisions au sein de plusieurs parlements. Rappelons qu’en 2005, il n’y avait que 19 femmes présidentes de parlement. Aujourd’hui, elles sont 53 et sont de plus en plus nombreuses à chaque élection. Amal Al Qubaisi, première femme à présider le Conseil national de la fédération des Émirats arabes unis et la première présidente d’un parlement national dans le monde arabe, est un personnage clé dans son pays et un exemple de la promotion du genre à l’instar de Mariam Mansouri, pilote de l’air et première femme à piloter le F16 dans la guerre contre Daech en Syrie, en Irak et au Yémen.

Rodrigue Fénelon Massala, Abu Dhabi
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Les transferts d’argent suivent une courbe ascendante au Cameroun. Un nouveau mode de paiement qui...
[La suite...]

Les patrons des filiales de ce groupe bancaire sont réunis du 16 au 20 octobre 2017 autour du top...
[La suite...]

Dans le cadre d’une tournée régionale, Horst Köhler, envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU...
[La suite...]

Depuis janvier 2017, l’Afrique a enregistré une augmentation de 13,3% de ses arrivées touristiques...
[La suite...]

Concernant le désir des opérateurs nationaux d’exporter le «poulet marocain» sur le marché de l’UE...
[La suite...]

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×