Addis-Abeba : L’Afrique se penche sur sa politique sanitaire Version imprimable
01-02-2017
24 heures juste après la fin des travaux du Sommet des chefs d’État de l’Union africaine, place à la Conférence internationale 2017 sur la chirurgie mondiale, qui a ouvert ses travaux au siège de l’UA.
L’Association panafricaine des chirurgiens (APAC), en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, a lancé au siège de l’Union africaine les travaux de la Conférence internationale sur la chirurgie mondiale, conformément à la Déclaration de l’Assemblée générale des Nations unies qui a reconnu la chirurgie et l’anesthésie comme des composantes essentielles des soins de santé primaire.

Cette rencontre vise à mettre en œuvre l’élaboration d’un plan d’action global de l’amélioration des soins chirurgicaux dans les régions défavorisées, les plus reculées, notamment dans les zones rurales et semi-urbaines du continent.

A l’ouverture des travaux de cette conférence internationale, le président de l’Association panafricaine des chirurgiens, Hervé Yangni Angate, a indiqué du haut de la tribune de l’Union africaine la nécessité de redéfinir les politiques publiques de santé pour permettre un accès fiable aux systèmes de santé pour parvenir à l’objectif de la santé pour tous. Pour le professeur Hervé Angate, les prestataires chirurgicaux en Afrique sont conscients du fait que les cibles ambitieuses de la stratégie africaine pour la santé ainsi que les aspirations de l’Agenda 2063 pour la croissance inclusive et le développement durable ne peuvent être atteintes sans une meilleure couverture de la chirurgie en Afrique, qui reste ainsi un des éléments essentiels pour assurer un capital humain sain.

Prenant la parole à son tour, le commissaire aux affaires sociales de l’Union africaine, Bience Gawanas, a défini les objectifs clés de la conférence internationale des chirurgiens africains placée sous l’égide de l’UA dont le principal rôle serait de porter à travers son leadership institutionnel l’action des réflexions et de la stratégie élaborées par les chirurgiens africains réunis au sein de la PAAS. L’action de l’Union africaine consiste à définir les actions clés pour la mise en œuvre de la chirurgie mondiale en Afrique, la mobilisation des ressources financières et enfin la sensibilisation des décideurs de santé des pays africains à la mise en place d’une politique nationale de chirurgie mondiale.

Cette conférence internationale discutera entre autres des opportunités et des défis pour la mise en œuvre de la stratégie mondiale en Afrique. Elle abordera les questions relatives aux soins chirurgicaux et d’anesthésie essentiels dans le cadre de la couverture universelle de la santé, la place de la chirurgie dans la santé mondiale en 2017 sur le continent et au-delà.

Enfin, la conférence examinera le partenariat PAAS avec des organisations internationales (OMS, BAD…) tout comme avec les structures internationales en charge des questions des soins chirurgicaux et l’anesthésie à l’échelle mondiale.

Rodrigue Fénelon, Envoyé spécial à Addis-Abeba
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Au Sénégal, le mandat du «Wax waxxeet», qui signifie le fait de se dédire en wolof, langue...
[La suite...]

Nairobi, capitale du Kenya, vient d’abriter pour la première fois la conférence "Morocco–Kenya...
[La suite...]

Un déjeuner de travail a été organisé par le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa)...
[La suite...]

Afin d’améliorer l’attractivité des produits d’artisanat au Maroc et à l’international, le...
[La suite...]

Environ 41 millions d’euros, c’est le montant du prêt octroyé par la Banque africaine de...
[La suite...]

La Société commerciale de banque (SCB), appartenant à Attijariwafa bank, fait partie, avec les...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×