Africa 2016 : Un sommet d’entrepreneurs franco-africains Version imprimable
23-09-2016
Les Rencontres Africa 2016 à Paris ont tenu toutes leurs promesses. Un événement qui a connu la participation de plusieurs acteurs économiques français et africains.
En plein cœur de Paris près de la tour Eiffel, le Sommet Africa 2016 a été tenu au Palais d’Iéna. Plusieurs centaines de chefs d’entreprise s’étaient donné rendez-vous ainsi que des ministres ou directeurs de cabinets ministériels. Organisé par le groupe Classe Export, Africa 2016 a vu son événement s’inscrire plus largement dans le cadre de la vaste opération de séduction commerciale entreprise par la France vis-à-vis du continent africain. Pierre Gattaz, président du Medef (réseau d’entrepreneurs français), avait reçu des chefs d’entreprise africains la veille de l’ouverture du Sommet Africa 2016 au moment où Manuel Valls était en visite officielle au Sénégal avant de poursuivre quelques jours encore sa tournée africaine.

Africa 2016 : Défense des relations commerciales franco-africaines


Plusieurs personnalités politiques africaines de haut rang ont fait également le déplacement, à l’instar du chef du gouvernement ivoirien, Daniel Kablan Duncan, ou encore Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, et surtout président d’AfricaFrance. Au total, ce sont plus de 2 300 visiteurs triés sur le volet qui ont pu se rendre aux premières Rencontres Africa 2016. Plusieurs sociétés avaient leur stand. Pour cette première édition, il faut souligner que les secteurs d’activités du numérique, de l’import-export et des télécommunications ont été particulièrement mis à l’honneur. Ce rendez-vous avait pour ainsi dire comme objectif de mettre en exergue davantage les relations économiques et politiques entre Paris et les capitales africaines. «Plutôt que la politique, concentrons-nous sur les liens entre les entreprises françaises et africaines. Sur ce plan, cette rencontre pourrait offrir de nouvelles perspectives», ont estimé de nombreux patrons africains. Et Paris ne se privera pas de ce bon conseil, surtout après l’amère constatation de son net recul commercial en Côte d’Ivoire ces 10 dernières années où les bénéfices des entreprises françaises ont été divisés par deux.

Rudy Casbi
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Le Groupement togolais d’assurances compagnie africaine d’assurances (GTAC2A-VIE), filiale du...
[La suite...]

À l’issue du dépouillement de plus de 95% des bulletins, la Commission électorale a dévoilé hier...
[La suite...]

Dans la lignée de ses consœurs, suite à l’adoption de la loi 103.12, relative aux établissements de...
[La suite...]

À la Conférence des Nations unies COP23 sur le climat à Bonn, du 6 au 17 novembre 2017, 19...
[La suite...]

Rallier Tanger à Casablanca en deux heures contre cinq actuellement, c’est ce que devrait permettre...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×