Journal en ligne - []
ZOOMMarrakech Grand-messe de l'African Leadership Network
PIED DE LETTREExpo Milano 2015 Le know-how qui met en valeur
RELATIONS INTERNATIONALESSyrie Rencontre au sommet à Vienne
DOSSIERBanques Partenariat Attijariwafa bank-Icici Bank
DOSSIERCôte d'Ivoire L'indien Tata va investir plus de 300 milliards de f CFA
DOSSIERInde-Afrique Plaidoyer du Roi du Maroc pour la coopération Sud-Sud
DOSSIERInde-Afrique 100 milliards $
Entreprises et MarchésCÔTE D'IVOIRE Distribution de 224 Mrds de f CFA par Randgold Resources à ses actionnaires
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL OPV de Suneor, les derniers rebondissements
Banque - AssurancesBMCE BANK OF AFRICA Nouvelle campagne de marque
Banque - AssurancesBMCE Bank et Maroc Export innovent avec African Business Connect
Banque - AssurancesBANQUES Attijariwafa bank lance une nouvelle campagne institutionnelle
Banque - AssurancesBANQUES Rapprochement Afreximbank-Dangote Group
BoursesANGOLA Sortie sur le marché international pour un eurobond
BoursesDETTE SOUVERAINE Confirmation des notes S&P du Cameroun et du Maroc
Politique - EconomieCharles Konan Banny jette l'éponge
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Ouattara reconduit son sherpa
Politique - EconomieMALI La France débloque 360 millions d'euros pour la relance économique
Politique - EconomiePRÉSIDENTIELLE CÔTE D'IVOIRE Tsumani d'ADO à 83,66%
Politique - EconomieLes axes clés du projet de gouvernance pour le dernier mandat de Ouattara
Politique - EconomieLes nouveaux défis d'Alassane Ouattara
Politique - EconomieNIGER Hama Amadou cherche-t-il une protection auprès d'Henri Konan Bedié ?
Politique - EconomieMAROC Phosboucraâ, filiale d'OCP, pour l'optimisation des ressources au Sud
Politique - Economie40ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MARCHE VERTE Discours royal fondateur et mobilisateur
Politique - EconomieSahara marocain, les avancées vues par le HCP
Politique - Economie MAROC Près de 14 Mrds d'euros pour la 2ème tranche du Plan de développement du...
Politique - EconomieCLASSEMENT DOING BUSINESS 2016 Des progrès en Afrique au sud du Sahara
Afrique-Chine : commerce record Version imprimable
27-01-2009

Le volume des échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine a franchi un nouveau record en 2008, en s’établissant à 106,8 milliards de dollars.

Le nombre de Chinois en Afrique atteindrait aujourd’hui 800 000.

Le nombre de Chinois en Afrique atteindrait aujourd’hui 800 000.

Par Chérif Elvalide Sèye, Dakar

 

Les plus optimistes l’attendaient pour 2010. Il arrive avec deux ans d’avance. Les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont dépassé les cent milliards de dollars en 2008, établissant donc un nouveau record.

C’est le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, qui a révélé le chiffre, 106,8 milliards de dollars américains, le 19 janvier dernier. L’annonce a été faite à Luanda, capitale de l’Angola, où la Chine règne désormais en maître. L’empire du Milieu s’approvisionne pour le tiers de ses besoins pétroliers en Afrique, et l’Angola est, avec le Soudan, l’Algérie et le Nigeria, le principal exportateur. S’adressant à l’agence de presse officielle chinoise, Xinhua, le ministre a rappelé que le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique était d’un peu plus de 10 milliards de dollars seulement en 2000.

Chen souligne que, depuis le sommet de Beijing sur la coopération Chine-Afrique en 2006, les relations sino-africaines se sont davantage consolidées et renforcées, entraînant une croissance rapide des relations économiques et commerciales. En 2006 et 2007, le président chinois Hu Jin Tao a visité 17 pays africains.

La Chine commerce donc de plus en plus avec l’Afrique. Une croissance rapide, supérieure même à l’accroissement général du commerce chinois. Au premier trimestre de 2005 par exemple, selon les statistiques de l’Administration générale des douanes de Chine, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique a atteint 7,6 milliards de dollars, soit un accroissement de 31% par rapport à la même période de l’année précédente, mais aussi 7,9% de plus que le taux de croissance général du commerce extérieur de la Chine.

 

Tarif zéro

La Chine exporte vers l’Afrique des marchandises traditionnelles de grande consommation, mais aussi de plus en plus d’équipements mécaniques et électroniques ainsi que des produits de haute technologie qui représenteraient désormais la moitié des exportations chinoises. D’Afrique, la Chine importe essentiellement des matières premières, pétrole brut, fer, produits sidérurgiques, bois de grume, diamant, manganèse, produits en cuivre, minerais de cuivre, coton, etc. Ces dernières constituent 87% des importations.

Avec une telle croissance, le volume du commerce de l’Union européenne avec l’Afrique, encore trois fois supérieur à celui de la Chine, pourrait être rapidement dépassé.

L’économie chinoise en pleine expansion est grande dévoreuse de matières premières. 25% de tout le cuivre consommé à travers le monde, 40% du charbon, 35% de l’acier, 10% du pétrole et premier importateur d’aluminium.

Pour encourager ces importations, au 31 décembre 2004, le gouvernement chinois avait déjà consenti l’application du tarif zéro à certains produits en provenance de 25 PMA africains.

Avec une telle croissance, le volume du commerce de l’Union européenne avec l’Afrique, encore trois fois supérieur à celui de la Chine, pourrait être rapidement dépassé.

 

Investissements

Parallèlement au commerce, les investissements chinois ont beaucoup augmenté. Plus de 5 milliards de dollars avant la fin de 2008, a indiqué le ministre chinois du Commerce, qui a tenu à rassurer ses partenaires africains quant au sort de ces relations dans ce contexte de crise financière internationale. Elle ralentira le rythme du développement économique mondial, mais « une attention particulière devra être prêtée à ses effets néfastes sur les pays en développement et les pays sous-développés. Nous souhaitons que la Chine et les pays africains travaillent ensemble à renforcer la coopération multilatérale afin de faire face aux défis de l’actuelle crise financière. »

Les réserves financières de la Chine, estimées à 1500 milliards de dollars, devraient donc continuer à profiter à l’Afrique. En 2007, Pékin a investi plus de 9 milliards de dollars en Afrique. En comparaison, pendant la même période la Banque mondiale n’y a investi qu’un peu plus de 2,5 milliards de dollars. L’Algérie, le Nigeria et le Soudan ont absorbé en 2005, le tiers des investissements en provenance de Chine.

 

Immigration

Pékin ne fait pas qu’investir. Elle exporte aussi sa population. Le nombre de Chinois en Afrique atteindrait aujourd’hui 800 000. Entre la Chine, plus grand pays en développement dans le monde, et l’Afrique, continent qui regroupe le plus de pays en développement, l’idylle se poursuit donc. Pourvu que ce ne soit pas l’alliance du cavalier et du cheval.

 
< Précédent   Suivant >
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :