Afrique : Nouvelle étape du périple du Roi Mohammed VI Version imprimable
24-02-2017
Après les étapes du Ghana, du jeudi 16 au samedi 18 février, puis de la Zambie, du dimanche 19 au jeudi 23 février, c’est la Guinée qui a reçu, depuis hier jeudi, la visite du Roi Mohammed VI. Une série d’accords ont de nouveau été signés, au cours d’une cérémonie qu’il a coprésidée avec le président guinéen, Alpha Condé, au palais de Conakry.
Les relations entre la Guinée et le Maroc ne datent pas d’aujourd’hui. Doit-on rappeler le rapprochement continu du régime de feu Ahmed Sékou Touré, premier président de la République de Guinée indépendante, avec le Royaume du Maroc. Le groupe Banque Populaire y est installé depuis 1960… L’étape guinéenne de cet énième périple du Roi du Maroc en Afrique de l’Ouest a ainsi été marquée par la signature de 8 accords de coopération bilatérale. Des accords relatifs à la coopération dans le domaine agricole, à travers la réalisation d’un projet d’aménagement hydroagricole allant de 200 à 300 ha, d’un projet d’irrigation de la production maïsicole, ainsi que la mise en place d’un système national de cadastre. Le Plan Maroc Vert a notamment été évoqué par Aziz Akhannouch, ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, pour être partagé…

Le projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry, chantier structurant, qui s’inscrit dans le cadre de la démarche du progrès et du développement global et intégré menée par la Guinée, a été précisé par Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEE (Office national de l’électricité et de l’eau potable). Il a brossé les grandes lignes de ce vaste projet d’aménagement qui consiste en la réalisation et la réhabilitation des réseaux sur 36 km (bassins Madina et Landréah), la construction de deux stations de pompage et d’équipements d’hygiène, ainsi que la mise à niveau de la station d’épuration actuelle et/ou la réalisation d’une nouvelle avec valorisation énergique.

Des liens séculaires
A noter qu’en matière d’urbanisme, la réalisation d’actions prioritaires de réaménagement de quartiers sous-équipés, de lutte contre l’habitat insalubre et d’amélioration de la voirie et de la trame viaire de Conakry n’ont pas été en reste.

Quant au PDG du groupe OCP, Mustapha Terrab, il a indiqué la décision de produire 100 000 t d’engrais, dont un don marocain de 20 000 t, pour la saison agricole en cours en Guinée.

De nombreuses conventions ont été signées, sous l’œil attentif des deux chefs d’État. En son nom propre et en celui de son peuple, Alpha Condé a exprimé ses vifs remerciements au Roi du Maroc «qui porte la Guinée dans son cœur».

D. MBaye
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×