Accès abonné :              


MTN convoite Djezzy et Tunisiana Version imprimable
26-04-2010

Sous le coup d’un redressement fiscal et interdit de transfert de dividendes, Orascom cherche à solder sa présence en Algérie. Une opération qui concerne 4 filiales en Afrique.

Le PDG du groupe Orascom Telecom Holdings, Naguib Sawiris, chercherait un repreneur pour au moins quatre de ses filiales africaines dont Djezzy (Algérie) et Tunisiana (Tunisie). Des discussions sont en cours avec MTN, leader africain des télécoms. Ce dont la présidence du groupe égyptien, rompu aux subtilités du langage du monde des affaires, nie catégoriquement.

Le PDG du groupe Orascom Telecom Holdings, Naguib Sawiris

Pour sa part, MTN, affirme que la transaction pourrait avoisiner les 10 milliards de dollars. Ces informations tranchent avec les assurances du groupe égyptien, « déterminé » à rester en Algérie malgré un gros différend avec le service des impôts et une interdiction de transfert de dividendes, signée par la Banque d’Algérie.

Après avoir usé de recours devant les tribunaux, le groupe égyptien a fini par payer la note au fisc, soit 59,6 millions de dollars. Mais une autre surprise l’attendait au tournant avec le refus de la domiciliation bancaire, indispensable pour importer du matériel à l’étranger dans le cadre de ses activités. Ce sont tous ces blocages qui expliqueraient aujourd’hui l’empressement d’Orascom à conclure un tel deal qui, de par le montant, n’est pas sans rappeler celui conclu récemment entre l’indien Bharti et le koweitien Zain. A terme, MTN et Bharti, qui avaient repoussé in extremis une alliance courant 2008 et 2009 pourraient se retrouver en concurrence pour le fauteuil de leader en Afrique.

MBF

 
< Précédent   Suivant >