Assemblée nationale : Guillaume Soro réélu président avec une écrasante majorité Version imprimable
09-01-2017
Le député de Ferkessédougou, Guillaume Kigbafori Soro, a été réélu avec une écrasante majorité des voix, ce lundi 9 janvier, comme président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, à l’occasion de la session inaugurale de la première législature de la troisième République.
Guillaume Soro a obtenu au cours du vote qui l’opposait au député indépendant Évariste Méambli 230 voix sur 252 des députés présents, soit 95,04% des suffrages exprimés, contre 12 voix obtenues par son challenger. il rempile ainsi au poste de président du Parlement ivoirien, après avoir dirigé la précédente législature de la deuxième République. À travers cette réélection, il devient le premier président de l’Assemblée nationale de la troisième République et ouvre par conséquent l’architecture institutionnelle de la troisième République.

Lors de l’ouverture de la session inaugurale présidée par le doyen d’âge de la Chambre basse du parlement ivoirien, Diawara Mamadou, le député de Séguéla, Amadou Soumahoro, a présenté, au nom des députés du Rassemblement des républicains (RDR) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), la candidature de Soro et expliqué aux honorables députés que ce dernier est «le meilleur choix» pour occuper le perchoir, au regard de «son combat pour la liberté et la dignité, son courage politique, mais surtout grâce au rayonnement qu’il a donné à l’Assemblée nationale durant ces cinq années de présidence» lors de la législature écoulée.

Le président de l'assemblée nationale a déclaré à l’issue de sa réélection dans son discours inaugural : «J’accueille avec beaucoup d’humilité le choix porté sur ma personne pour diriger la première législature de la 3ème République». Il a poursuivi son propos en témoignant sa «profonde et filiale gratitude» au président de la République et en présentant ses «remerciements» au président Henri Koman Bédié ainsi qu’à l’ensemble des groupements politiques qui ont à bien voulu le recevoir dans sa tournée pour annoncer sa candidature. Ce sont le FPI d’Affi Nguéssan, l’UDPCI de Mabri Toikeusse, le PDCI d'Henri Konan Bédié et le RDR sa formation politique.
Fort du soutien de ses collègues, le nouveau speaker ivoirien s’engage à donner corps à une institution parlementaire en phase avec son temps, ouverte sur la société, qui appelle par ses choix et par ses actes au rassemblement des Ivoiriens et à élever progressivement leur niveau de vie. Une institution dont les membres sont issus de toutes les couches de la société et qui est largement au fait des difficultés quotidiennes du plus grand nombre des Ivoiriens et qui travaille de concert avec le gouvernement. Mais aussi une institution parlementaire caractérisée par la convivialité et la solidarité entre ses membres, ce qui en fera une famille unie malgré la diversité.
Guillaume entend lors de ce mandat intensifier la diplomatie parlementaire afin de poursuivre l’œuvre de positionnement du parlement ivoirien dans les intenses parlementaires internationales.

La réélection de Guillaume Soro ouvre une ère nouvelle dans la consolidation de la démocratie ivoirienne, notamment dans sa spécificité intergénérationnelle. Cette réélection ferme la parenthèse de toutes les supputations et spéculations mêmes les plus fantaisistes distillées ici et là autour de l’avenir politique de l’enfant terrible de la politique ivoirienne.

Ainsi, disons-le, mission accomplie pour le président sortant Guillaume Soro réélu, qui devient donc le premier haut personnage de l’État à prendre ses fonctions dans cette troisième République de Côte d’Ivoire.
Avant de clore son discours inaugural, Guillaume Soro a annoncé aux députés que le chef de l’État, Alassane Ouattara, prononcera devant les députés, ce mardi 10 janvier, son discours sur l’état de la nation conformément à la Constitution de la troisième République.

Rodrigue Fénelon
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Invité en tant qu’expert indépendant à la 20ème Tripartite (gouvernement, syndicats et patronat),...
[La suite...]

Marrakech abrite, les 22 et 23 février, la 2ème édition de la Conférence internationale du sucre...
[La suite...]

C’est mardi 21 février 2017 à Casablanca que la chaîne marocaine «2M Radio» et le Comité Parité...
[La suite...]

Ces derniers jours, après plusieurs tentatives plus ou moins réussies, ce sont plus de 800 immigrés...
[La suite...]

L’ancien patron de la filiale gabonaise du premier groupe bancaire de l’Afrique centrale a été...
[La suite...]

En marge de la Conférence et Assemblée générale annuelle de la Fanaf, tenues récemment à Marrakech,...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×