BCP : Des indicateurs au vert Version imprimable
24-03-2017
Il ressort des résultats du groupe Banque centrale populaire (BCP), présentés jeudi 23 mars à Casablanca, des performances financières qui traduisent la pertinence des choix stratégiques du groupe, avec notamment un Produit net bancaire (PNB) du groupe à plus de 310 millions de dirhams et un résultat net part du groupe (RNPG) de plus 5,3% à plus de 2,6 milliards de dirhams.
Au terme de l’exercice 2016, en dépit d’un contexte économique peu favorable marqué par une contraction des marges d’intermédiation et un important effort de provisionnement, le groupe Banque centrale populaire (BCP) affiche quasiment des indicateurs au vert. Pourtant, comme par le passé, il revendique une solidité financière affirmée et une politique de provisionnement toujours prudente. Avec un taux de couverture des risques à plus de 76% contre 73% l’an dernier, BCP maintient sa politique prudente de provisionnement (317 millions de dirhams) et affiche des ratios prudentiels qui restent nettement supérieurs aux exigences réglementaires. À cela s’ajoute, conformément à son modèle, un fonds de soutien, dont l’encours a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de dirhams au 31 décembre 2016, contre 2,6 milliards de dirhams à fin 2015.

Le PNB du groupe s’est apprécié de 310 millions de dirhams, tandis que le RNPG, qui a affiché plus de 2,6 milliards de dirhams, a progressé de 5,3%. Mohamed Benchaaboun, PDG du groupe, a confirmé que les bonnes performances sont tirées principalement par les réalisations des activités de la banque de financement et d’investissement et par la banque de l’international. De son avis, ces performances traduisent la pertinence des choix stratégiques du groupe ainsi que la résilience de son modèle économique. Un modèle économique robuste et une dynamique entretenue des activités au Maroc… Justement, la banque au Maroc réaffirme son positionnement de premier collecteur de l’épargne nationale avec une hausse de 4% des dépôts, s’appuyant sur un réseau de proximité historique comptant 1 422 agences auxquelles s’ajoutent 2 603 points de distribution. En 2016, le groupe BCP a capté un tiers de l’épargne nationale additionnelle des particuliers locaux et amélioré sa part de marché de 56 points de base. Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe a enregistré une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché. Relativement au financement de l’économie marocaine, sa contribution se passe de tout commentaire. En effet, sa part de marché sur le crédit acquéreur a progressé de 15 points de base, confirmant ainsi sa position de leader. En outre, l’exercice 2016 a été marqué par une accélération de la progression de la marge sur commissions de la banque au Maroc qui s’apprécie de 5%, traduisant ainsi les performances commerciales du groupe sur son marché domestique.

Les comptes sociaux font ressortir une forte progression du PNB qui s’est établi à 5,9 milliards de dirhams, soit +11,9%, comparativement à l’exercice précédent. Quant au résultat net, il a dépassé la barre des 2 milliards de dirhams, réalisant un bond de +10,7%.

La suite à lire dans le prochain numéro du magazine.

D. MBaye, rédacteur en chef exécutif
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×