Burkina/France : François Compaore ne sera pas extradé vers le Burkina. La décision renvoyée au 03 Version imprimable
13-06-2018
La justice française demande à la justice burkinabè de lui fournir "des éléments précis qui seraient de nature à impliquer directement François Compaore"
La justice burkinabè a trois mois pour fournir ces éléments.
Pour les avocats du frère du président Compaore dont Maitre Olivier Sur "Il est pour le moins surprenant qu'après un an de procédure, et deux renvois, l'Etat burkinabè n'ait pas été en mesure de produire le moindre élément précis"

Pour l'Etat burkinabè, cette décision ne signifie pas l'échec de la procédure d'extradition de François Compaoré.

"Ce nouveau renvoi n'a rien de décevant. S'il n'y avait rien dans le dossier, la chambre d'instruction aurait tout simplement rejeté la demande d'extradition" a précisé Anta Guissé avocate de l'Etat burkinabè.

Frère de l'ancien président déchu Blaise Compaoré, il avait été arrêté à Paris en octobre 2017 suite à un mandat d'arrêt émis par le Burkina Faso. François Compaoré est mis en cause dans l'enquête sur l'assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo.

Pour l’instant ,Francois Compaore selon ses proches continue de faire confiance à la justice Française qui examine minutieusement le dossier qu’il estime est vide et politique .

Les Afrique
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’exigence de l’accroissement du rendement des produits agricoles, halieutiques et de l’industrie...
[La suite...]

Deux nouvelles usines aéronautiques ont été inaugurées le 4 juillet 2018 à Casablanca, ce qui est...
[La suite...]

La Banque des Etats de l’Afrique centrale rappelle aux banques commerciales de se conformer aux...
[La suite...]

Nouakchott, la capitale de la Mauritanie a abrité le 1er et 2 juillet 2018, le 31è sommet de...
[La suite...]

Les ministres des Transports et de l’Aviation civile de la Communauté économique et monétaire de...
[La suite...]

Plus de 10 000 djihadistes en Afrique, 343 attentats recensés et au moins 2 600 victimes, le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×