Cacao : L’OMCC subventionne des produits phytosanitaires Version imprimable
02-03-2017
L’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (OMCC) a organisé, mercredi 22 février 2017 au siège de l’Union interrégionale Victoire à Tiassalé, à 150 km d’Abidjan, la cérémonie de lancement de la formation des applicateurs de produits phytosanitaires utilisés dans la cacao-culture. L’occasion de rappeler le soutien de cette organisation aux exploitants.
Afin de rester compétitifs, les cacao-culteurs ont besoin de l’aide. L’OMCC, qui l’a compris, subventionne des produits phytosanitaires pour eux et facilite leur formation pour une utilisation optimale. Dernière en date, à Tiassalé, suite au partenariat avec BASF, une formation a consisté à rappeler aux applicateurs les mesures de sécurité en vigueur dans le maniement des produits phytosanitaires et dans leurs techniques d’application. Un le formateur, Diallo Mamadou, pour ne pas le nommer, qui est le directeur-pays de la multinationale BASF, a expliqué, au nom de son groupe, aux producteurs les spécificités des deux produits (fongicides et insecticides) mis à leur disposition. Par ailleurs, il a rassuré les producteurs que ces produits respectent toutes les normes écologiques dans l’Union européenne et en Côte d’Ivoire. Quant à Hassan Elamri, directeur Afrique de la multinationale BASF, il a exhorté les producteurs à adhérer massivement au projet qui va les sortir, à n’en point douter, de la pauvreté. Pour lui, le traitement, s’il est fait conformément aux indications et à la posologie, permet de protéger et multiplier la production actuelle de 500 kg à l’hectare à 1,5 tonne à l’hectare (selon les expériences effectuées sur des parcelles à Divo).

Faciliter l’accès aux intrants
Pour Toussaint Nguessan, président de l’OMCC, ce projet vise à améliorer l’accès aux intrants, aux fertilisants, la productivité du verger de cacao au profit des producteurs. C’est pourquoi sa structure s’est engagée dans ce partenariat avec la multinationale BASF, une référence mondiale en la matière. Ainsi, les producteurs intéressés devront procéder à une adhésion auprès des applicateurs formés et équipés par BASF et l’OMCC pour bénéficier directement du projet.

La suite à lire au prochain numéro du magazine.

Abdelmalek El Mekkaoui avec (OMCC)
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’Ouganda, limitrophe du Soudan du Sud, abrite dans des camps plus d’un million de réfugiés, dont...
[La suite...]

La filiale camerounaise du groupe français Bolloré, concessionnaire du chemin de fer au Cameroun,...
[La suite...]

Les résultats en hausse de cette banque semblent avoir relégué au second plan les détournements de...
[La suite...]

Après Patrice Talon au Bénin qui a abandonné son projet de nouvelle Constitution, Ibrahim Boubacar...
[La suite...]

Royal Air Maroc et Boeing ont révélé, ce mercredi 21 juin 2017, la commande d’une conversion du...
[La suite...]

Les forums et autres séminaires sont utiles à plus d’un titre, en ce sens que ce sont des...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×