Cameroun : Ecobank dément vouloir quitter le pays Version imprimable
10-08-2017
Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne devrait aucunement provoquer le départ d’Ecobank dans ce pays.
Engagée depuis quelque temps dans une phase de restructuration ayant provoqué la fermeture des agences ainsi que la compression du personnel, la filiale camerounaise d’Ecobank a catégoriquement démenti des «rumeurs» selon lesquelles la banque panafricaine devrait bientôt fermer ses portes au Cameroun. Le 8 août 2017 dans son siège à Douala, le top management local de cette banque a balayé d’un revers de la main ces informations, au moment où celle-ci figure au quatuor de tête des plus grandes banques du pays. Raison pour laquelle la directrice générale d’Ecobank-Cameroun n’a pas usé de surlocutions pour passer le message de l’entreprise. «Je démens formellement cette information. Nous sommes actuellement la 4e plus grande banque au Cameroun, avec des bénéfices avant impôt à la fin de l’année 2016 de 13,8 milliards de francs CFA et un rendement des capitaux propres de 50%», a déclaré Gwendoline Abunaw.
S’il a reconnu que la banque est en restructuration, c’est «une option pour mieux servir la clientèle» tant il est vrai qu’Ecobank a pris la décision de s’embarquer dans la mouvance internationale qui consiste à délaisser «la banque traditionnelle qui a fait son temps pour aller vers le numérique en vigueur dans les marchés internationaux». Dans ce contexte, la digitalisation de la banque a pour «objectif de rapprocher nos services bancaires des masses en fournissant des plateformes qui captureront les populations non bancarisées».

C’est dire qu’au-delà de ses 250 000 clients, Ecobank veut gagner des parts de marché dans la population financière du Cameroun estimée à un plus de deux millions de personnes. Pour les dirigeants de cette banque, avec un réseau de 22 agences et points de vente dans 9 des 10 régions et 68 distributeurs automatiques à travers le Cameroun, la digitalisation vient plutôt élargir l’offre de services en direction de la clientèle.

Achille Mbog Pibasso
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 30 janvier 2017, à l’occasion du 28ème Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, le Maroc a...
[La suite...]

Du 28 juillet au 31 aout 2017, à Abuja au Nigéria, le gouvernement fédéral du Nigéria et la Cocoa...
[La suite...]

L’usage des drones par la secte terroriste nigériane Boko Haram est source d’inquiétudes dans la...
[La suite...]

Les fonds alloués par la Banque mondiale (BM) au Cameroun pour l’année fiscale 2016-2017, en guise...
[La suite...]

Le Maroc abrite le 1er Forum des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les...
[La suite...]

Pour sa 20ème édition en 40 ans d’existence, le Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK),...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×