Cameroun-Nigéria: Vers un accord de partenariat entre les Bourses des deux pays Version imprimable
05-09-2017

La Bourse nationale des valeurs mobilières du Cameroun, la Douala Stock Exchange (DSX), et la Securities and Exchange Commission (SEC) du Nigéria sont en pleines concertations pour signer une convention de partenariat, a-t-on appris mardi auprès de la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun.

La convention de partenariat devra faciliter à terme les opportunités pour les investisseurs des deux pays à utiliser les instruments ¬financiers de l’un et/ou l’autre marché, sans oublier la coopération règlementaire et l’échange d’informations sur les différents marchés, conformément aux recommandations de l’Organisation internationale des commissions des valeurs (OICV).

A en croire le président du CMF, Jean-Claude Ngbwa, «l’intérêt manifesté par le groupe Dangote Industries Limited sur l’attractivité des facilités offertes par le gouvernement pour les entrées en bourse sur le marché ¬financier du Cameroun ainsi que l’intérêt des fonds d’investissement du Nigéria pour les tarifs attractifs et les incitations fiscales liées aux opérations sur le marché ¬financier du Cameroun ont intéressé la partie nigériane».

Ceci découle notamment de la mise en place prochaine du cadre règlementaire pour la création d’Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières (OPCVM) au Cameroun.

Dans cette perspective, le directeur général de Securities and Exchange Commission (SEC) du Nigéria, Mounir Gwarzo, rassure la partie camerounaise qu’une délégation du marché financier du Nigéria séjournera au Cameroun en vue de concrétiser cette coopération.

En attendant, la CMF a été briefée sur les différentes structures fonctionnelles du régulateur nigérian qui gère les agréments des acteurs, les places de marché, les outils de régulation, l’éducation à la culture boursière, la réglementation et la répression des infractions, ainsi que les perspectives du marché au regard de son plan stratégique 2015-2025 dont la vision est de construire un marché de capitaux de référence, permettant au pays de réaliser tout son potentiel de développement.

 

La suite à lire dans le prochain numéro du magazine Les Afriques


Achille Mbog Pibasso
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×