Casablanca : Hub Africa 2017, que d’innovations! Version imprimable
04-05-2017
Hub Africa 2017 a démarré ce jeudi 4 mai 2017, à Casablanca. NGE Impact et Maroc Export, initiateurs de ce salon international annuel, parrainé par le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération, sont en passe de réussir leur pari. Cette année, ils ont placé l’entrepreneur au cœur de l’intégration africaine.
Hub Africa 2017 ouvre ses portes avec une kyrielle de nouveautés et ce slogan «5 ans déjà, 5 ans seulement». Un leitmotiv repris par Alioune Guèye, co-président de NGE Impact et commissaire du Salon international, 1re plateforme des investisseurs et des entrepreneurs en Afrique, lors de son allocution à la cérémonie d’ouverture, rehaussée par la présence d’éminentes personnalités, venant du Canada, de la Sierra Leone, du Maroc… pour signifier que «déjà, une 5ème édition et que cela va si vite!»
Zouhair Triqui, secrétaire général de Maroc Export, qui l’a précédé au pupitre, saluait déjà l’organisation d’un événement annuel qui sert de tremplin à la jeunesse africaine, martelant qu’«il n’y a de richesses que d’entrepreneurs». Une jeunesse qu’il considère comme un vivier de talents et de création et qui ne demande qu’à être accompagnée. Justement, le secrétaire général de Maroc Export a mis l’accent sur le fait que les jeunes entrepreneurs ont besoin de plus de confiance et d’encouragement pour générer plus de valeur. Une orientation qui cadre parfaitement avec la mission assignée au Centre marocain des exportations. De son avis, son pays est en passe de relever le défi d’accroître le nombre d’entreprises exportatrices, notamment celles pilotées par de jeunes entrepreneurs qui ont du génie. Maroc Export les identifie dès le début de leur création puis les oriente sur l’export pour les préparer à réussir le challenge d’être les exportateurs du futur, a-t-il ajouté. La caravane Africa Challenge Export, coorganisée par Maroc Export et NGE Impact, a permis d’en sélectionner les plus performants qui ont accès à la plateforme Hub Africa.

Le capital humain


Même son de cloche du côté du commissaire du salon qui confirmera qu’«Il n’y a de richesses que d’hommes» et insistera sur l’immense tâche qui attend les décideurs du continent pour booster et dynamiser la jeunesse. De retour d’un périple qui a mené l’équipe de l’organisation de Hub Africa à travers une dizaine de pays, il reste confiant en cette lame d’espoir sur laquelle surferont les entreprises championnes de demain. La Côte d’Ivoire et le Gabon, les deux pays à l’honneur, sont deux États amis du Maroc qui ont décidé d’aller sur l’émergence en mettant en branle des plans d’émergence. De Hub Africa, Alioune Guèye s’est empressé de lever une équivoque, soutenant «la plateforme, c’est plus que deux jours d’événements, mais tout ce qui a trait à l’accompagnement». Il est revenu sur les tournées avec Maroc Export afin de sensibiliser les primo-entrepreneurs, partager leurs expériences…
Pour cette édition 2017, Hub Africa va jouer les prolongations de la COP22, mais aussi s’inscrire dans la tendance qui fait de l’entrepreneur un acteur de l’intégration africaine, thème du salon, a précisé le commissaire du salon. Il n’a pas omis de rappeler que les échanges interafricains ne pèsent qu’à peine 15% de l’ensemble et que les tracasseries pour se déplacer d’un pays à l’autre ne manquent pas… Hub Africa concourt justement à lever les entraves, faciliter l’acte d’entreprendre, a-t-il défendu. D’ores et déjà, 1 200 rendez-vous programmés, la part belle à l’innovation, et des tas de surprises, Hub Africa 2017 promet! En effet, le ton était donné, dans un premier panel modéré par notre confrère sénégalais Bachir Thiam, au cours duquel tour à tour le Marocain Salah Eddine Mezouar, président de la COP22, le Sierra-Léonais Dr Kandé Yumkella, ex-représentant spécial du secrétaire général des Nations unies de l’initiative SE4All (Développement durable), le Marocain Saïd Mouline, directeur général de l’AMEE (Agence marocaine pour l’efficacité énergétique), le directeur général de l’AMCI (Agence marocaine de coopération internationale) et la Canadienne Louise Fecteau, co-fondatrice de la Fondation Plan Vertuose, ont plaidé pour un fort potentiel, des essais à transformer la capacité d’intégrer de nouveaux outils de développement, mais aussi combler le gap énergétique, dans une coopération nourrie par la formation et la culture d’entreprise, dans la mesure où le secteur privé occupe une place prépondérante dans ce chantier.

Zone verte, zone bleue


Cette année, de manière analogue à la COP22, Hub Africa a instauré à côté de la zone verte dénommée «Hub Africa Platform» une zone bleue baptisée «Africa Business Export». La première zone sera marquée par des plénières autour du thème de l’édition. Les visiteurs auront droit à un Village des solutions. Il s’agit d’un espace-conseil au profit des entrepreneurs, autoentrepreneurs et start-up. Le village propose un «Espace post-COP22» ou encore «Green Business», première plateforme digitale pour promouvoir des gestes écoresponsables et le développement durable.
La zone bleue vise à promouvoir la culture de l’intelligence économique et du e-learning chez les jeunes entrepreneurs. Africa Business est sous-scindé en 3 espaces : Market to Place, Market Export Jeune et les Workshops. Africa Business Export est une plateforme dont la vocation est d’être un espace d’excellence de catalyseur de business et qui, en même temps, donne aux opérateurs les outils au succès. Le programme des deux jours prévoit un espace exclusivement dédié au business et à l’export sur des secteurs porteurs, tels que l’industrie, les services, l’agrobusiness, transports et logistique, NTIC, énergies renouvelables, métiers verts, tourisme durable… cet espace est cogéré par Maroc Export et avec le soutien d’agences de promotion des investissements et organisations au soutien du business d’Europe, Afrique et du sud de la Méditerranée.

L’innovation en prime


Les exposants, tels que Faiçal Aarab, consultant de Handshake, entité spécialisée dans le développement d’applications web et mobile, mettent à la disposition de leur clientèle de TPE et PME des solutions pratiques et à la pointe de l’innovation technologique. Au lieu de s’encombrer d’images, de vidéos et autres objets en 3D, juste sur la réalité augmentée, il suffit d’implémenter une brique digitale… Les étudiants de l’ENCG de Casablanca ne sont pas en reste, par groupe de 6, voir d’une douzaine d’étudiants, ils ont exposé des projets inédits, tels qu’Ecolet (toilettes sèches, avec une alternative mini-réservoir d’eau), E-Ndimaj, plateforme de facilitation des produits originaires d’Afrique au sud du Sahara sur le marché marocain, L’M3alem, application mobile gratuite pour avoir un dépannage domestique de tout type, ou encore Aquaclean, série d’urnes de 1 à 5 litres pour filtrer de l’eau et la rendre potable. D’autres encore, venus du monde des investisseurs, tels que Muhamed Mike Camara, président du conseil d’administration du Groupe des investisseurs guinéens et étrangers (GIGE) et membre du bureau exécutif de la confédération patronale des miniers de Guinée, ou des start-up, comme Joël Ndong Zomo, chef de projet Pay’Onet, ou du monde des médias, tels qu’Abdou Diaw, journaliste économique responsable du service commerce, infrastructure et transport de Business, filiale du quotidien le Soleil, Régis Dabo, administrateur général de Deff Media Pro, ou encore Charles Faye, du groupe Télé Futurs Médias du Sénégal. Ceux-ci, ainsi que les rares que j’ai croisés et ayant rallié Casablanca par la route depuis Dakar, via Caravane Saga Africa, l’enthousiasme est le même.

Et comme à l’accoutumée, le hackaton, les plénières aux thématiques, aussi riches les unes que les autres, ponctuent ce salon qui gagne en notoriété chaque année. Les meilleures initiatives seront sanctionnées par des Prix ou Awards, lors de la soirée de Gala, à titre d’encouragement.

Daouda Mbaye, rédacteur en chef exécutif
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×