Casablanca : Mémorandum d’entente Maroclear-AMIC Version imprimable
08-02-2017
Maroclear, dépositaire central des valeurs mobilières au Maroc, et les investisseurs en capital, réunis au sein de l’AMIC (Association marocaine des investisseurs en capital), ont signé, mardi 7 février 2017 à Casablanca, un mémorandum d’entente pour inciter les participations détenues par les investisseurs en capital à dématérialiser leurs titres.
Afin de promouvoir le service de dématérialisation auprès des participations détenues par les investisseurs en capital de l’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC), ces derniers se rapprochent de Maroclear. En effet, Fathïa Bennis, président-directeur général du dépositaire central Maroclear, et Hassan Laaziri, président de l’AMIC, ont procédé, le 7 février au siège du dépositaire, à la signature d’un mémorandum d’entente. Il s’agit d’un rapprochement qui vise à définir un cadre commun d’actions pour promouvoir la détention électronique des titres. Les deux partenaires ciblent l’ensemble des sociétés anonymes, dans lesquelles les investisseurs en capital détiennent des participations, nous a-t-on indiqué.

Plusieurs avantages
Après avoir signifié la dématérialisation des titres, qui n’est autre que le remplacement des titres physiques ou du registre des actionnaires d’une entreprise par l’ouverture d’un compte titres chez Maroclear via son dépositaire (banque ou société de Bourse), les responsables ont souligné qu’une telle démarche apporte à l’entreprise et à ses actionnaires de nombreux avantages, comme la sécurité grâce à l’élimination des risques de destruction, de vol ou de détérioration des titres physiques, le confort puisqu’il n’y a plus de risques d’erreurs liés à la gestion manuelle ou encore plus de visibilité, grâce à l’attribution d’un code ISIN, norme internationale très prisée par les investisseurs. Enfin, une garantie de bonne fin des transactions en cas de cession d’actions, de succession ou d’ouverture de l’actionnariat, puisque la transmission des titres se fait dans la transparence, ajoutent-ils.

Rappelons que pour le compte de ses affiliés, Maroclear, qui est sous la tutelle du ministère marocain des Finances et est soumis au contrôle de l’AMMC (Autorité marocaine du marché des capitaux) et Bank Al Maghrib (institut d’émission), est chargé d’assurer la dématérialisation des titres et leur conservation. Il gère aussi le système de règlement livraison qui permet le dénouement des transactions, ainsi que l’administration de l’ensemble des événements liés à la vie d’un titre.

Daouda MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Des millions de personnes ne bénéficient pas des progrès réalisés ces dernières années. Les écarts...
[La suite...]

À l’initiative du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa), une conférence sur le...
[La suite...]

Afin de donner un coup de fouet à l’artisanat marocain, le groupe Holmarcom, le ministère de...
[La suite...]

C’est lundi 20 mars 2017 au Palais Marchane de Tanger que le Roi du Maroc, Mohammed VI, a présidé...
[La suite...]

Le bras de fer entre Washington et les autres grandes puissances de la planète n’a pas réussi à...
[La suite...]

Le PDG de Sonatrach, Amine Mazouzi, vient d’être remplacé, par Moumen Ould Kaddour, le 20 mars...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×