Casablanca : Mémorandum d’entente Maroclear-AMIC Version imprimable
08-02-2017
Maroclear, dépositaire central des valeurs mobilières au Maroc, et les investisseurs en capital, réunis au sein de l’AMIC (Association marocaine des investisseurs en capital), ont signé, mardi 7 février 2017 à Casablanca, un mémorandum d’entente pour inciter les participations détenues par les investisseurs en capital à dématérialiser leurs titres.
Afin de promouvoir le service de dématérialisation auprès des participations détenues par les investisseurs en capital de l’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC), ces derniers se rapprochent de Maroclear. En effet, Fathïa Bennis, président-directeur général du dépositaire central Maroclear, et Hassan Laaziri, président de l’AMIC, ont procédé, le 7 février au siège du dépositaire, à la signature d’un mémorandum d’entente. Il s’agit d’un rapprochement qui vise à définir un cadre commun d’actions pour promouvoir la détention électronique des titres. Les deux partenaires ciblent l’ensemble des sociétés anonymes, dans lesquelles les investisseurs en capital détiennent des participations, nous a-t-on indiqué.

Plusieurs avantages
Après avoir signifié la dématérialisation des titres, qui n’est autre que le remplacement des titres physiques ou du registre des actionnaires d’une entreprise par l’ouverture d’un compte titres chez Maroclear via son dépositaire (banque ou société de Bourse), les responsables ont souligné qu’une telle démarche apporte à l’entreprise et à ses actionnaires de nombreux avantages, comme la sécurité grâce à l’élimination des risques de destruction, de vol ou de détérioration des titres physiques, le confort puisqu’il n’y a plus de risques d’erreurs liés à la gestion manuelle ou encore plus de visibilité, grâce à l’attribution d’un code ISIN, norme internationale très prisée par les investisseurs. Enfin, une garantie de bonne fin des transactions en cas de cession d’actions, de succession ou d’ouverture de l’actionnariat, puisque la transmission des titres se fait dans la transparence, ajoutent-ils.

Rappelons que pour le compte de ses affiliés, Maroclear, qui est sous la tutelle du ministère marocain des Finances et est soumis au contrôle de l’AMMC (Autorité marocaine du marché des capitaux) et Bank Al Maghrib (institut d’émission), est chargé d’assurer la dématérialisation des titres et leur conservation. Il gère aussi le système de règlement livraison qui permet le dénouement des transactions, ainsi que l’administration de l’ensemble des événements liés à la vie d’un titre.

Daouda MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×