COP22 : Latifa Chakri annonce le lancement de l’initiative AfricaCop Version imprimable
19-09-2016
Dans le cadre de la COP22, qui se déroulera du 7 au 18 novembre prochain dans la ville impériale de Marrakech au Maroc, une initiative africaine dénommée AfricaCop a été labellisée et sera lancée en marge de la conférence annuelle qui se tiendra sous l’égide des Nations unies lors de ce grand événement. Elle s’articulera autour de la thématique des changements climatiques.
Après la COP21 à Paris, les grands de ce monde se retrouveront à Marrakech où se tiendra la COP22, du 7 au 18 novembre prochain. Ainsi, la future conférence des Nations unies sur le climat aura pour thèmes l’atténuation des effets du changement climatique et l’innovation en matière d’adaptation. La COP22 aura pour objectif de «développer des outils opérationnels dans le cadre du plan Paris-Lima puis Paris-Marrakech». Hakima El Haite, ministre marocaine chargée de l’Environnement, avait indiqué à Lima devant l’Assemblée générale de la conférence, tenue en décembre 2014, que «Lima est la COP des négociations, Paris est celle des décisions», mais la COP22, prévue au Maroc, sera «la Conférence de l’action». Pour rappel, Marrakech a déjà organisé, en 2001, la 7ème Conférence des parties à la convention sur les changements climatiques (COP7). Ce sera à n’en pas douter l’événement majeur de l’agenda de Marrakech 2016.

C’est pour accompagner cet agenda que Mint Africa, fondée par Latifa Chakri, a été labellisée pour l’initiative AfricaCop. Elle saisit cette occasion pour mobiliser les acteurs de la société civile, des médias, des entreprises africaines et des universitaires du continent en vue d’inscrire dans leurs agendas respectifs les enjeux de l’environnement, principalement les 17 Objectifs de développement durable (ODD) identifiés par les pays membres des Nations unies.

Aussi, le Maroc, a souligné l'initiatrice de l’AfricaCop, est incontestablement le hub de l’Afrique aux portes de l’Europe, plus particulièrement au niveau de la production de l’énergie verte, comme cela a été présenté lors du 1er Forum africain des énergies renouvelables (Afer), qui s’est tenu à Marrakech en juillet 2016.

AfricaCop œuvrera aux côtés des forces africaines de défense de l’environnement afin de peser dans les négociations pour faire prévaloir l’empreinte écologique africaine. Il est plus que jamais nécessaire qu’un cadre élargi de négociations aboutisse sur la réalisation des engagements des uns et des autres sur la question de la contrepartie, plaide Latifa Chakri, initiatrice de l’AfricaCop qui sera lancée en marge de la COP22.

Rodrigue Fénelon
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×