Côte d’Ivoire : Guillaume Soro lance sa campagne dans son fief de Ferkessédougou Version imprimable
11-12-2016
Dans le cadre de la tenue des élections législatives du 18 décembre prochain, prélude au renouvellement du mandat des députés issus de la législature de décembre 2011, Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a lancé sa campagne ce samedi 10 décembre, à Ferkessédougou.
À l’instar de tous les députés issus de la législature sortante, l’actuel speaker ivoirien sollicite les suffrages des populations de la circonscription électorale de Ferké en vue de renouveler son mandat de député à l’Assemblée nationale.

Éclipsé depuis un moment et très loin des projecteurs, l’enfant terrible de la politique ivoirienne marque à travers cette campagne électorale sa rentrée politique. Pour cela, il choisit son fief de Ferké où il mènera une campagne de proximité pour échanger en tête-à-tête avec les électeurs de sa circonscription. Une stratégie de communication qui place l’électeur au centre de la campagne, car, selon Guillaume Soro, c’est le citoyen qui mènera le tempo en tant que dépositaire du pouvoir.
Lors de cette bataille électorale, au sein de la circonscription de Ferké commune, Soro est défié sur ses terres par un cadre du FPI qui argue avec grandiloquence que le jeu est ouvert.

Au cours de la journée du lancement de sa campagne, Soro a indiqué et répété depuis Ferké qu’il est un homme «loyal», loyal à la Côte d’Ivoire, loyal aux institutions, et loyal au chef de l’État, Alassane Ouattara, le garant des institutions et de l’unité nationale.

Fidèle à sa ligne de conduite, respectueux de ses adversaires, Soro a appelé les électeurs de Ferké à remplir massivement leur devoir civique et à choisir, le 18 décembre prochain, la liste des candidats RHDP, dont il est la tête de liste afin de faire triompher la démocratie.

Le ton est donné, c’est parti pour une semaine de campagne. Au soir du 18 décembre, les Ivoiriens seront édifiés sur la configuration politique de la prochaine Assemblée nationale qui sera la première institution issue d’une consultation populaire à la suite de l’entrée en vigueur de la Constitution de la 3ème République ivoirienne.

Guillaume Soro qui avait déjà déclaré, il y a quatre mois lors d’une interview sur les antennes de RFI, son intention de rempiler au perchoir de l’Assemblée nationale devrait sans surprise passer haut la main cette étape.

Rodrigue Fénelon
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×