Côte d’ivoire : Guillaume Soro promet une offensive pacifique Version imprimable
14-12-2010

Dans 48 heures, le premier ministre Guillaume Soro promet une prise pacifique des locaux de la RTI puis de la Primature. Des déclarations proférées suite à des provocations des militaires pro-Gbagbo. Eclairage.

Après la levée du blocus de l’hôtel du Golf où vit retranché son gouvernement depuis la proclamation des résultats du second tour, Guillaume Soro promet une évolution de la situation dans les prochaines 48 heures. Dès jeudi, il organisera une marche pacifique aux côtés du président élu Alassane Ouattara et des 13 ministres de son gouvernement jusqu’aux locaux de la télévision ivoirienne afin d’y installer un nouveau directeur général. Problème, ces locaux sont ultra-surveillés, transformés en forteresse depuis le début de la crise ivoirienne.

ci-onuci.jpg

 

Puis, vendredi, ce sera au tour de la Primature qui abritera le premier conseil du gouvernement en dehors d’une tente onusienne dressée au centre de l’hôtel du Golf. Comment va réagir le camp de Laurent Gbagbo ? La primature se trouvant à quelques mètres de la présidence, la réussite d’une telle initiative signerait la fin d’un long bras de fer qui paralyse le pays depuis le 3 décembre dernier.

Ce duel annoncé met à pression l’armée régulière et la garde républicaine, restées loyales au président sortant. La mise en garde de la Cour pénale internationale (CPI) aurait, selon les informations, fait de l’effet dans les casernes.

Notons que ces déclarations du premier ministre Soro sont faites au lendemain même d’une drôle de journée de lundi 13 décembre qui a vu des éléments de l’armée gouvernementale pro-Gbagbo tenter de bloquer toutes les issues menant à l’hôtel du Golfe. Pendant une heure, une confrontation tendue les opposera à des ex rebelles des Forces Nouvelles, ainsi que des éléments de l’ONU. La tension est retombée en fin de journée.

Sur le plan international, le président Laurent Gbagbo est de plus en plus isolé. L’Union européenne vient en effet de décider de sanctions ciblées allant des restrictions de visas au gel des avoirs pour Gbagbo et son entourage.

MBF

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

En marge des travaux de l'Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) ouverte...
[La suite...]

Lusaka, capitale de la Zambie, vit un ballet diplomatique depuis ce matin vers 9 heures 30 avec...
[La suite...]

La fondation AfricaFrance et Sciences Po Paris s'associent dans le cadre du programme Lead Campus....
[La suite...]

Afin de permettre aux patients et aux professionnels de trouver la meilleure réponse à leurs...
[La suite...]

La capitale de la République de Zambie, Lusaka, accueille, à compter de ce lundi 23 mai 2016, les...
[La suite...]

Suite à la publication du rapport du Département d’État américain sur les droits de l’Homme,...
[La suite...]

Autres articles

 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :