De la volonté de changer la destinée des peuples Version imprimable
13-02-2017
La formation et l’éducation, la santé et la sécurité sont parmi les priorités de nombreux États africains. Ce sont ces départements qui pondèrent leurs budgets depuis un certain nombre d’années maintenant.
Pourtant, il doit y avoir des couacs dans l’efficacité des programmes, car les effets escomptés ne sont pas toujours au rendez-vous. Serait-ce dû à une trop grande part allouée à un fonctionnement qui laisse à désirer? On peut se poser effectivement la question, dans la mesure où des pans entiers de la jeunesse de nos pays se ruent sur la Méditerranée centrale pour améliorer leurs conditions de vie. Pire encore, ce sont des centaines qui y laissent leurs vies… Sur les 5 932 migrants et réfugiés arrivés sur le sol européen par cet itinéraire, à la date du 2 février 2017, selon les chiffres de l’OIM, certes tous ne sont pas africains, mais ils en constituent une part non négligeable. D’ailleurs, à l’heure actuelle, nous en avons assez de spéculations sur les chiffres. Un mort reste un mort de trop! Souvent, ce sont des femmes, des femmes enceintes ou des enfants! Et cela ne semble choquer personne parmi des dirigeants qui peuvent mettre en œuvre un développement inclusif, mais qui souvent ne le font pas!

Dans des contrées où tout ou presque est à faire – à titre d’exemples –, peu de produits sont valorisés, aucune cité n’est mise à niveau (l’asphalte devient rare dans les rues et ruelles de nos banlieues), l’assainissement est souvent un luxe, les pépinières d’entreprises inexistantes… Autant de chantiers que des fils du pays peuvent réaliser avec d’autres fils du pays. Bien entendu, les investisseurs étrangers seront toujours bienvenus, toutefois il serait bien plus utile lorsque leurs actions viennent se greffer à celles d’un privé local garantissant une visibilité à long terme.

Les plans de développement inclusifs, en cours ou à envisager, gagneraient à aller au-delà des frontières de nos États, dont les nations sont proches, parce que les familles souvent divisées. On ne pourra jamais empêcher au voyageur dans l’âme et à ceux qui le désirent de changer d’air, mais de grâce atténuons l’immigration économique. Nous en avons les moyens. Il suffit de mettre en pratique cette solidarité qui fait défaut.

Comptons sur nos propres moyens, dans une approche commune, pour mettre fin au calvaire de nos enfants, sœurs, frères et autres cousins! Développons le commerce interafricain! Poursuivons les opérations de rapatriement de nos compatriotes parqués dans des résidus en Libye, dans des conditions inhumaines! Sauvons les vies en mer et sur terre! Mettons en place des alternatives qui incluent insertion et réinsertion, mais aussi et surtout des actions qui nous engagent au-delà de nos frontières, par la consolidation des règles de droit, la lutte contre les réseaux criminels. Le 28ème Sommet de l’UA a aussi porté sur le dividende démographique et le soutien à la jeunesse africaine! Vivement des actions concrètes! Cela passerait par la multiplication de marchés, spécialisés dans des services, produits et autres solutions, pour rehausser la qualité, mais aussi des sites touristiques, agricoles, industriels avec leur corollaire logistique, sans pour autant négliger les forces de sûreté et de sécurité!

Daouda MBaye, Rédacteur en chef exécutif
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Le Groupement togolais d’assurances compagnie africaine d’assurances (GTAC2A-VIE), filiale du...
[La suite...]

À l’issue du dépouillement de plus de 95% des bulletins, la Commission électorale a dévoilé hier...
[La suite...]

Dans la lignée de ses consœurs, suite à l’adoption de la loi 103.12, relative aux établissements de...
[La suite...]

À la Conférence des Nations unies COP23 sur le climat à Bonn, du 6 au 17 novembre 2017, 19...
[La suite...]

Rallier Tanger à Casablanca en deux heures contre cinq actuellement, c’est ce que devrait permettre...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×