Djeddah : La BID et la ADEA œuvrent pour la mise en place d’un Fonds africain pour l’éducation Version imprimable
25-09-2017
La Banque islamique de développement (BID) et l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) ont signé, le 14 septembre à Djeddah, en Arabie Saoudite, un protocole d’accord pour la coopération dans le secteur de l’éducation en Afrique, visant à apporter à leurs pays membres communs un soutien pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD) et ceux de l’Agenda 2063 pour l’Afrique, tel que préconisé par l’Union africaine.
Mansur Muhtar, le vice-président chargé des opérations sectorielles, et Shem Bodo, secrétaire exécutif par intérim, ont procédé à la signature du protocole d’accord respectivement pour le compte de la BID et de l’ADEA en présence de Yien Oral Lam Tut, ministre de l’Enseignement supérieur, de la science et de la technologie de la République du Soudan du Sud, qui était à la tête d’une forte délégation ministérielle de haut niveau du comité directeur de l’ADEA auprès de la BID, du 12 au 16 septembre 2017
La conclusion de ce protocole de partenariat entre les deux institutions fait suite aux recommandations de la triennale de l’ADEA tenue à Dakar, en mars 2017, au cours de laquelle les deux institutions se sont engagées à collaborer dans le secteur de l’éducation de leurs pays membres communs. Ce protocole sert de cadre pour faciliter la coopération dans les domaines d’intérêt commun, notamment le plaidoyer et le partage des connaissances, la coopération pour le renforcement des capacités et la mobilisation des ressources pour appuyer les systèmes éducatifs en Afrique.

Ainsi, dans le communiqué conjoint dont la rédation des Afriques s’est procurée une copie, il est précisé que les discussions d’une durée de deux jours ont permis d’établir la feuille de route de collaboration à court et à moyen terme qui met en exergue un engagement fort en faveur de la création du Fonds africain pour l’éducation (FAE), initiative lancée par l’ADEA, en s’appuyant sur les possibilités offertes par l’association en tant que forum de haut dialogue politique et plateforme stratégique unique de réseaux. Le Fonds africain pour l’éducation est une initiative africaine unique visant à mettre en place un mécanisme de financement durable en vue de financer l’éducation sur le continent.

Rodrigue Fénelon Massala
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×