Accès abonné :              
Europe : le péril arabe Version imprimable
05-11-2012
Des milliers d’arabes clandestins en Europe. Ils vivent de mendicité, s’adonnent au trafic de drogue et à la prostitution. Ils font l’objet de racisme et de xénophobie. Ils posent un problème humain et sécuritaire pour l’Europe…
Vous êtes certainement surpris par ce titre provocateur aux antipodes de ce que vous lisez habituellement dans Les Afriques. Remplacez les termes «Europe » par «Maroc » et «arabe » par «noir » et vous tombez dans la Une pathétique de Maroc Hebdo numéro 998 du 2 au 8 novembre 2012: «Le péril noir » qui aborde la question de l’immigration clandestine des subsahariens au Maroc avec les accents d’une certaine presse européenne d’extrême droite, xénophobe et islamophobe.

Pour le marocain, natif de Bourg La Reine (France) que je suis, et qui a trop entendu dire que «les arabes volent le pain et le travail des petits européens », voir un tel titre de la part d’un journal de mon pays me choque. Ne sommes-nous pas un pays, le Maroc, constitué de noirs à plus d’un tiers ? Comment écrire de telles énormités quand des millions d’immigrés marocains en Europe affrontent tous les jours le regard minoritaire des extrémistes et doivent subir la montée de l’islamophobie et du racisme en général ?

Nous attendions du directeur de publication de ce journal, l’un des doyens de la presse marocaine, de faire valoir son expérience en se portant en éclaireur pour un 4ème pouvoir aux prises avec un contexte économique défavorable et tenté de faire feu de tout bois pour vendre. Les sirènes du sensationnalisme guettent une presse paupérisée dont la mort programmée est déjà annoncée. S’il faut que Maroc Hebdo devienne un réseau social, ce n’est pas la peine. Ce titre pyromane s’apparente à un appel à la stigmatisation et au lynchage d’un groupe qui a, avec nous, en partage l’africanité et, pour la plupart, l’islam, le rituel du Kaaba et la prière de vendredi. Crier au «péril noir » dans un Maroc africain et coloré c’est tout simplement pathétique. Feu Hassan II, qui avait dit à Mobutu que «Le Maroc sera le premier pays à adhérer à la ligue des Etats noirs », devra se retourner dans sa tombe.

Abderrazzak Sitail, Directeur de publication
 
< Précédent   Suivant >