Gabon : Hausse de 14% du résultat net de BGFIBank Version imprimable
15-03-2017
La Banque gabonaise et française internationale (BGFI)Bank a réalisé un bénéfice net de 16 milliards de f CFA en 2016, soit une hausse de 14% en valeur absolue par rapport au précédent exercice, a-t-on indiqué au terme du conseil d’administration, tenu le 10 mars 2017 à Libreville, au Gabon, sous la présidence de Henri-Claude Oyima, le président-directeur général de ce groupe bancaire.
Ce résultat net constitue «une belle performance malgré un environnement économique contrasté» pour BGFIBank, ont indiqué les administrateurs dans un communiqué dont Les Afriques s’est procuré une copie.
Cette hausse résulte de la croissance du Produit net bancaire de 15% tandis que les crédits à la clientèle se sont établis à 785 milliards de francs CFA, soit une hausse de 6%.
Les dépôts de la clientèle qui s’élèvent à 939 milliards de francs CFA ont connu une baisse de 3% et un coefficient brut d’exploitation à 50%.
Par ailleurs, suite à la fraude aux cartes Visa prépayées déjouée par la banque, «le conseil d’administration a transformé en opportunités ce qui, pour certains, pourrait ressembler à des menaces».
Dans cette perspective, le conseil d’administration a mis en place de nouvelles règles de gouvernance pour garantir la performance de la banque, ce qui laisse croire que «l’année 2017 est désormais placée sous le signe du renforcement».

Ce renforcement s’appuiera sur le capital humain mobilisé autour des valeurs fondamentales du groupe, et dont les principales valeurs sont «le travail, l’intégrité, la transparence, la responsabilité, l’esprit d’équipe et motivé par la recherche perpétuelle de l’excellence».

En ce qui concerne la fraude aux cartes Visa prépayées, les missions d’investigations menées par les audits internes et externes ont permis d’identifier les zones de vulnérabilité de la banque, sources génératrices de l’incident.
Ce qui a permis de circonscrire le périmètre de la fraude, d’établir que sur les 100 cartes identifiées, 59 d’entre elles ont fait l’objet de retraits dans la nuit du 3 au 4 février 2017, notamment en Suisse, en Allemagne, au Luxembourg et en France pour un montant global de 1,9 milliard de francs CFA.

Achille Mbog Pibasso
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×