L’Afrique adhère au Plan stratégique de l’ONU sur les forêts Version imprimable
21-06-2018
La 13è session du Conseil économique et social du Forum des Nations Unies sur les Forêts, a examiné les contributions du système des Nations Unies à la réalisation des objectifs et des cibles d’ensemble qui ont trait aux forêts.
La clôture de la 13è session du Conseil économique et social du Forum des Nations Unies sur les Forêts (Fnuf), le 10 mai 2018 a adopté une résolution concernant les activités qu’il mènera à l’appui du «Plan stratégique des Nations Unies sur les Forêts 2017-2030».C’était au terme du Forum à titre prioritaire de la mise en oeuvre du «Plan stratégique sur les forêts» qui offre un cadre global d’action pour assurer une gestion durable de tous les types de forêts et d’arbres en général, et pour mettre un terme à la déforestation et à la dégradation des forêts.

Selon les chiffres, les forêts couvrent plus de 30% de la surface terrestre; environ 1,6 milliard de personnes, soit 25% de la population mondiale, dont 70 millions de peuples autochtones en dépendent pour vivre. En revanche, la planète perd en moyenne 13 millions d’hectares de couvert forestier par an. Ce qui justifie le fait que les différentes délégations se sont d’abord penchées sur les contributions du partenariat de collaboration sur les forêts, des organisations et mécanismes régionaux et sousrégionaux, et des grands groupes à la mise en oeuvre dudit Plan. Celui-ci consiste notamment à appliquer une stratégie de communication et de sensibilisation, destinée à mieux faire connaître ledit Plan du grand public. Surtout que le constat fait montre que ce plan n’est pas suffisamment connu.

L’importance vitale des forêts
Plusieurs interventions ont souligné qu’il y a un énorme «problème d’image de la foresterie ». A cet effet, le directeur du secrétariat du Fnuf, Manoel Sobral-Filho, a admis que «plus nous en parlerons, plus sa mise en oeuvre L’Afrique adhère au Plan stratégique de l’ONU sur les forêts La 13è session du Conseil économique et social du Forum des Nations Unies sur les Forêts, a examiné les contributions du système des Nations Unies à la réalisation des objectifs et des cibles d’ensemble qui ont trait aux forêts. en sera facilité». Une résolution omnibus a été adoptée à la suite des amendements proposés. Cette résolution souligne l’importance des efforts de communication à faire autour de ce Plan, y compris en mettant en lumière et en partageant les bonnes pratiques devant garantir le succès de sa mise en oeuvre. C’est ainsi que le Forum a adopté la stratégie de communication visant notamment à renforcer la prise de conscience sur l’importance vitale des forêts pour la vie sur terre et le bien-être humain, à promouvoir une gestion forestière durable et à encourager la mise en oeuvre du Plan suscité.

Les cibles de cette stratégie sont les États membres, le système de l’ONU, le partenariat de collaboration sur les forêts, les organisations régionales et internationales, les grands groupes, les leaders d’opinion et enfin le grand public. Les principaux messages de cette campagne consistent à souligner l’idée que la vie quotidienne des peuples dépend des forêts, y compris dans les environnements urbains, ainsi que le rôle central du Forum dans la mise en lumière des forêts pour réaliser les objectifs de développement durable.

S’agissant des moyens de mise en oeuvre, le Forum salue notamment les progrès accomplis dans l’opérationnalisation du Réseau mondial de facilitation du financement forestier et adopte les lignes directrices pour les opérations de ce Réseau qui figurent dans une deuxième annexe à la résolution. Le directeur du secrétariat du Fnuf a chiffré à 312 900 dollars les incidences financières de la résolution. C’est ainsi que sur le Fonds d’affectation spéciale à l’appui du Forum, le Nigéria, au nom du Groupe des États d’Afrique, a appelé à davantage de contributions afin qu’aucun pays ne soit laissé de côté dans la réalisation des objectifs internationaux relatifs aux forêts. Par ailleurs, le grand groupe des jeunes a présenté son plan de travail sur les forêts. Certaines délégations ont souligné à cette occasion l’importance de l’implication et de la créativité de cette tranche de la population pour la réalisation du Plan stratégique.

Questions environnementales
L’exemple du Ghana qui emploie 15 000 jeunes pour restaurer les forêts a été cité pour démontrer qu’il y a lieu de tirer profit de l’énergie de cette tranche de la population. Ce d’autant plus que les jeunes qui peuvent bénéficier de programmes d’apprentissage spécifique, grâce à l’Union internationale des instituts de recherches forestières (Iufro). «Les enjeux de cette mise en oeuvre sont de taille, car si les États Membres respectent fidèlement le Plan stratégique, il sera non seulement possible d’inverser les pertes du couvert forestier, mais aussi d’augmenter ce couvert de 3% chaque année», a souligné le Malaisien, Shahrul Ikram Yaakob, le président de la session.

Créé en 2000 par une résolution du Conseil économique et social (Ecosoc), le Forum est la seule enceinte intergouvernementale au sein des Nations Unies habilitée à discuter de manière globale des questions environnementales et socioéconomiques relatives aux forêts. Dans cette perspective, le gouvernement zambien a lancé le 30 avril 2018, un programme de plantation d’un million d’arbres, l’objectif étant de planter 100 millions d’arbres d’ici à 2021. La Commission de l’Union africaine qui (UA) travaille sur l’élaboration d’un mécanisme pour appuyer le Plan stratégique des Nations Unies pour les forêts devrait prendre en considération, les groupes marginalisés à l’instar des peuples autochtones, les communautés locales et les femmes soient associés à la mise en oeuvre du Plan stratégique.

Mathieu Natanahël Njog
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’entreprise danoise fabricant d’éoliennes, Vestas, a annoncé la fourniture de 159 MW pour le...
[La suite...]

Une opération de plantation, à la capitale du Niger, de plusieurs milliers d'arbres baptisée...
[La suite...]

Le Ghana tente d’attirer des investisseurs français. Les associations de la diaspora ghanéenne...
[La suite...]

A Finance Innovation, le continent africain est devenu une priorité. Le Sénégal et le Rwanda...
[La suite...]

En Tunisie, le président de la République Béji Caïd Essebsi a annoncé lundi 13 août un projet de...
[La suite...]

L’exigence de l’accroissement du rendement des produits agricoles, halieutiques et de l’industrie...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×