Accès abonné :              
L’or franchit une nouvelle barre psychologique Version imprimable
20-04-2011

A Hong Kong, l’or cotait 1503 dollars/l’once ce mercredi. Une réponse à l’avertissement émis lundi par S&P sur la dette américaine ?
L’once d’or a franchi ce 20 avril, la barre des 1 500 dollars à la place de Hong Kong, aidée en cela par la faiblesse du dollar et la méfiance accrue des investisseurs vis-à-vis d’une catégorie d’actifs. A Londres, le métal jaune enregistrait aussi un record à 1495/ l’once. Cette hausse pourrait se poursuivre selon le cabinet londonien GFMS qui estime que le court pourrait atteindre 1 600 dollars d’ici la fin 2011. En valeur réelle, l’or est loin de ses records de 1980 quand, déclare Philip Klapwijk, président du cabinet londonien cité par le Blog Finance, l’once avait atteint 850 dollars, qui correspond à 2 248 dollars de 2010.


Selon les spécialistes, cette poussée spectaculaire traduit une ruée vers l’or valeur refuge par excellence à l’heure où la Chine et la Zone Euro annoncent des inflations plus fortes que prévu. L’avertissement de S&P sur la dette américaine n’a fait qu’accentuer cette tendance qui poussera certains opérateurs internationaux à utiliser l’or et l’argent comme monnaie alternative en lieu et place du billet vert.  L’argent cotait 43 dollars l’once en début de semaine, une première depuis 1980. A l’ anticipation des investisseurs,  s’ajoutent  les effets du printemps arabe, la crise des dettes souveraines européennes et le risque de l’effondrement de la Grèce.  A noter qu’en 2010, le prix de l’or a augmenté de 30%. Avec un tel dynamisme, c’est sûr, le métal jaune n’est pas prêt de perdre son statut de valeur refuge établi depuis plus de 5000 ans.


MBF

 
< Précédent   Suivant >