Accès abonné :              
La bombe démographique du monde arabe Version imprimable
12-08-2009

En 2015, la population arabe atteindra 395 millions de personnes, dont la moyenne d’âge sera de 22 ans, en manque d’eau, de terres arables et d’emplois. Un rapport du PNUD sonne l’alarme.

Les disparités économiques du monde arabe sont frappantes, comme l’indique un dernier rapport de la PNUD, où la vénérable institution à pris quelques libertés avec sa légendaire orthodoxie... L’étude, réalisée par quelques chercheurs, dont des Arabes, a été recoupée par des sondages menés notamment au Maroc, au Liban et en Palestine. Le document introduit un nouveau concept, « l’insécurité humaine », en rapport avec le terrorisme, lui-même accéléré par la situation en Irak, en Somalie et en Palestine... L’insécurité humaine résulte aussi de l’absence de démocratie, des effets des changements climatiques, rendant aléatoires l’accès à l’eau et à l’alimentation. C’est une question pertinente compte tenu de la dynamique démographique du monde arabe.

En 2015, la population de cet ensemble s’étendant sur l’Asie et l’Afrique atteindra 395 millions de personnes contre 150 en 1980. C’est dire de la pression qui s’exercera encore plus sur les terres arables et les points d’eau. D’autres problèmes se poseront pour le milieu urbain, passé d’une proportion de 38% en 1970 à 55% en 2005 et bientôt 60% en 2020.

La pression démographique se traduit en pression sur l’emploi pour une jeunesse qui constitue le segment qui croit le plus vite. Actuellement plus de 60% des Arabes ont moins de 25%. La moyenne d’âge est de 22 ans contre une moyenne mondiale de 28 ans. Selon l’Organisation arabe du travail, en 2005/2006, le taux de chômage des jeunes atteignait un pic de 46% en Algérie contre 6,3% dans les Emirats Arabes Unis, qui compte le moins de jeunes chômeurs de la région. Il faudra 51 millions de postes d’emplois d’ici 2020 pour répondre à cette demande montante. C’est dire que le taux de croissance de 6,4%, expérimenté par le monde arabe entre 1980 et 2004 est insuffisant face à la dynamique démographique.

L’eau : la prochaine guerre

Les ressources en eau disponibles sont de 277 mètres cubes dont seulement 43% proviennent du monde arabe. Au manque d’eau, s’ajoute l’avancée du désert, qui couvre 9,76 millions de km2 soit 68,4% de la superficie des pays arabes. Dans la péninsule arabique, le désert occupe 89,6% des terres. C’est la proportion la plus élevée des régions arabes. L’Afrique du Nord se situe en deuxième position avec 77% des terres occupées par le sable.

MBF

Le rapport complet : www.arab-hdr.org

 
< Précédent   Suivant >