Laurent Gbagbo met en place un gouvernement commando Version imprimable
12-02-2010

Quinze ministres autour du tandem Laurent Gbagbo–Guillaume Soro.

Confronté à de vives polémiques autour de la liste électorale, le président ivoirien prend acte de l’échec des négociations de Ouagadougou, tenues le 11 février sans aucune avancée majeure. Le refus du président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, de démissionner malgré les injonctions du camp Gbagbo traduit-il un rapport de force défavorable au président ivoirien ?

 

Laurent Gbagbo

 

C’est le sentiment de nombre d’observateurs qui notent une « position inconfortable » du président ivoirien et une drôle de situation du Premier ministre, Guillaume Soro. Question qui revient à Abidjan et à Bouaké à l’heure où nous mettions sous presse : combien de membres du PDCI et du RDR seront cooptés dans ce gouvernement commando ?

AW

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le Royaume-Uni, qui a été beaucoup plus le porte-parole des États-Unis en Europe, a une adhésion au...
[La suite...]

Le jeune industriel tanzanien Mohammed Dewji, surnommé le tycoon, a annoncé la création de près de...
[La suite...]

Exclusivement pour nos lecteurs, Réda Faceh, directeur du développement Afrique du Nord & de...
[La suite...]

Libéré dans la soirée du 23 juin, Karim Wade, le fils aîné de l'ex-président sénégalais Abdoulaye...
[La suite...]

En détention depuis avril 2013 à la prison centrale de Reubeuss à Dakar, Karim Meïssa Wade a été...
[La suite...]

L'ancien vice-président congolais, leader du MLC, reconnu coupable, il y a trois mois, de crimes de...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :