Laurent Gbagbo met en place un gouvernement commando Version imprimable
12-02-2010

Quinze ministres autour du tandem Laurent Gbagbo–Guillaume Soro.

Confronté à de vives polémiques autour de la liste électorale, le président ivoirien prend acte de l’échec des négociations de Ouagadougou, tenues le 11 février sans aucune avancée majeure. Le refus du président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, de démissionner malgré les injonctions du camp Gbagbo traduit-il un rapport de force défavorable au président ivoirien ?

 

Laurent Gbagbo

 

C’est le sentiment de nombre d’observateurs qui notent une « position inconfortable » du président ivoirien et une drôle de situation du Premier ministre, Guillaume Soro. Question qui revient à Abidjan et à Bouaké à l’heure où nous mettions sous presse : combien de membres du PDCI et du RDR seront cooptés dans ce gouvernement commando ?

AW

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Accompagné de M. Aziz Mekouar chargé des négociations multilatérales et de toute l’équipe de...
[La suite...]

Dans un arrêt rendu, ce 28 avril 2016 à Ouagadougou, la Cour de cassation du Burkina à cassé le...
[La suite...]

Moins d'un an après le lancement de ses activités sur la place financière dakaroise, la Banque de...
[La suite...]

« Résilience africaine face aux risques climatiques et catastrophes naturelles », tel est le thème...
[La suite...]

Le braconnage est en train de causer des ravages dans le continent africain. Si rien n’est fait,...
[La suite...]

L’Algérie a besoin d’un discours cohérent et transparent, une nouvelle politique économique,...
[La suite...]

Autres articles

 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :