Laurent Gbagbo met en place un gouvernement commando Version imprimable
12-02-2010

Quinze ministres autour du tandem Laurent Gbagbo–Guillaume Soro.

Confronté à de vives polémiques autour de la liste électorale, le président ivoirien prend acte de l’échec des négociations de Ouagadougou, tenues le 11 février sans aucune avancée majeure. Le refus du président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, de démissionner malgré les injonctions du camp Gbagbo traduit-il un rapport de force défavorable au président ivoirien ?

 

Laurent Gbagbo

 

C’est le sentiment de nombre d’observateurs qui notent une « position inconfortable » du président ivoirien et une drôle de situation du Premier ministre, Guillaume Soro. Question qui revient à Abidjan et à Bouaké à l’heure où nous mettions sous presse : combien de membres du PDCI et du RDR seront cooptés dans ce gouvernement commando ?

AW

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Abdelhamid Addou est porté à la tête de la compagnie nationale marocaine de transport aérien, Royal...
[La suite...]

Derrière les ministres se cachent les influences politiques et derrière chaque acte politique, on y...
[La suite...]

Elu président en février 2015 à l'issue de la grand-messe du Club des dirigeants de banques et...
[La suite...]

Le Sénégalais Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale, entame ce lundi 8 février 2016,...
[La suite...]

Le roi Mohammed VI du Maroc a procédé, vendredi 5 février 2016 à Laâyoune et environs, au lancement...
[La suite...]

Des hommes armés auraient attaqués une base de l’ONU et un point de contrôle de l’armée malienne...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :