Laurent Gbagbo met en place un gouvernement commando Version imprimable
12-02-2010

Quinze ministres autour du tandem Laurent Gbagbo–Guillaume Soro.

Confronté à de vives polémiques autour de la liste électorale, le président ivoirien prend acte de l’échec des négociations de Ouagadougou, tenues le 11 février sans aucune avancée majeure. Le refus du président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Robert Beugré Mambé, de démissionner malgré les injonctions du camp Gbagbo traduit-il un rapport de force défavorable au président ivoirien ?

 

Laurent Gbagbo

 

C’est le sentiment de nombre d’observateurs qui notent une « position inconfortable » du président ivoirien et une drôle de situation du Premier ministre, Guillaume Soro. Question qui revient à Abidjan et à Bouaké à l’heure où nous mettions sous presse : combien de membres du PDCI et du RDR seront cooptés dans ce gouvernement commando ?

AW

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×