Le boycott des produits : un message à décoder Version imprimable
12-05-2018
Extraits de l'éditorial à paraître dans le magazine Les Afriques numéro 378, signé Abderrazzak Sitaïl, directeur de la publication
ABDERRAZZAK SITAÏL, DIRECTEUR DE PUBLICATION
Abderrazzak Sitaïl, Directeur de publication, Groupe Les Afriques


Cela déjà quelques semaines, que nous assistons au boycott de certains produits de consommation courante, en l’occurrence, le lait de Centrale Danone, l’eau minérale Sidi Ali et le carburant des stations Afriquia, suite à une campagne lancée dans les réseaux sociaux.
Ce qui s’apparentait au départ pour d’aucuns à « un jeu », s’est vite transformé en problème politique, économique, social et culturel, qui attend une réponse appropriée des gouvernants.

Le citoyen marocain dans un contexte d’avant ramadan, a réagit à une campagne sur le prix onéreux de ces produits. La contestation sur le prix devait naturellement amener les consommateurs et l’Etat autour d’un débat franc et légitime et par conséquent sur le pouvoir d’achat des Marocains.

Malheureusement, il n’en a pas été ainsi. La campagne sur les réseaux sociaux dénote d’une fébrilité et d’une tension que personne n’attendait et la réaction des hommes politiques n’a pas aussi permis d’arranger les choses. Il faut rappeler qu’un gouvernement est au service des citoyens.

La qualité du débat entre les citoyens et le gouvernement dénote de la bonne gouvernance. Le consommateur avait-il raison ? Le gouvernement avait-il ses raisons ? Malheureusement, force est de constater que cette campagne contre ces marques marocaines a créé un climat de contestation, de suspicion, voire de haine.

La suite à lire dans le numéro 378 du magasine Les Afriques, à paraitre le 12 mai 2018.

Abderrazzak Sitaïl, directeur de la publication
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le rapprochement diplomatique entre l'Ethiopie et l'Erythrée, encore inimaginable il y a...
[La suite...]

Depuis le denier bureau politique du PDCI marqué par le renvoie aux calendes grecques de la...
[La suite...]

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmae, Présidente de la Fondation Lalla Asmae pour enfants...
[La suite...]

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est attendu sur le marché international des capitaux, en...
[La suite...]

Une conférence internationale sur le financement de la croissance verte en Afrique s’est tenue à...
[La suite...]

L’Etat a décidé de procéder à la vente des parts dans la banque Zitouna et de la compagnie...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×