Le Port Autonome de Dakar veut lever 10 milliards de F CFA Version imprimable
27-05-2010

Par Ismael Aidara

C’est la deuxième émission obligataire du port autonome de Dakar en l’espace de six ans. Les investisseurs institutionnels se bousculent au portillon.

Après sa première émission obligataire intervenue en 2004 d'un montant de 30 milliards Fcfa (NB : 1 euro= 655 F CFA) , le Port Autonome de Dakar ( PAD) vient de lancer sur le marché de l'UEMOA sa deuxième opération d'emprunt obligataire d'un montant global de 10 milliards de Fcfa. Via un appel public à l'épargne en vue de l'obtention de financement de son second programme d'investissement. Cet emprunt obligataire dont la souscription prend effet du 20 mai au 20 juin est garanti à hauteur de 100% par la BOAD. La valeur nominale des acquisitions des titres est de 10 000 fcfa ( soit 15 euros) avec un taux d'intérêt annuel atteignant 7% brut sur une période de 7 ans. C'est la CGF Bourse qui a désignée après celle de 2004 comme chef de file et arrangeur de l'émission d'emprunt obligataire.

port-dakar

Selon Oumar Dème, Directeur du Marketing et de la Communication de la CGF Bourse, contactée par Les Afriques, ce vendredi, la levée des fonds sur le marché financier de l'UEMOA pour la première opération d'emprunt obligataire qui remonte à 2004 a été réalisée en 48 heures. « Cet emprunt obligataire était destiné à l'extension du terminal à conteneurs du Port de Dakar, la réalisation de la route à contournement et à la  mise en place de la plateforme de distribution » a précisé Oumar Dème.

Selon nos informations, cette deuxième opération d'emprunt obligataire du Port Autonome de Dakar qui est garantie à première demande en capital et en intérêt par la BOAD, a déjà reçu de bonnes intentions de la part des souscripteurs essentiellement des investisseurs institutionnels (banques, institutions de prévoyance sociales) et des particuliers de la zone UEMOA.

« Cette mobilisation de fonds est destinée au financement de l'agrandissement du chenal d'accès et à la réhabilitation du quai pétrolier du PAD » a avoué notre interlocuteur. Notons que la CGF Bourse a levé des fonds d'un montant global de 100 milliards de Fcfa pour l'Etat du Sénégal en 2005 et 2007 destinés au financement de grands projets majeurs  et est  co-arrangeur des opérations de l'Agence Française de Développement.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

La 6ème édition de la Conférence annuelle du capital-investissement s’est tenue le mercredi 18...
[La suite...]

Les pays de la sous-région multiplient des initiatives pour faire face à la crise économique, alors...
[La suite...]

La signature d’une convention entre la Banque de développement économique de l’Afrique centrale...
[La suite...]

La nouvelle monnaie électronique pour les pays d’Afrique du Centre et de l’Ouest, le e-CFA,...
[La suite...]

Après une première vague de régularisation d’immigrés clandestins, pendant laquelle la commission...
[La suite...]

Le 27ème Sommet Afrique-France s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017, à Bamako, au Mali. Près de 35...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :