Accès abonné :              
Le TGV Euro Duplex, sur l’axe Casablanca-Tanger Version imprimable
01-06-2011
La ligne à grande vitesse, Casablanca-Tanger, que le constructeur ferroviaire français, Alstom, s’est engagé d’équiper avec 14 rames, sera dotée de l’Euro Duplex. Il s’agit du tout nouveau TGV Duplex 3ème génération d’Alstom, destiné à circuler en Europe, dont le premier essai s’est déroulé lundi 30 mai en France.

La première rame de l’Euro Duplex a été livrée, lundi 30 mai, à la Société nationale des chemins de fer français (SNCF). Un voyage d’essai a permis de parcourir les 145 km reliant Paris à Reims (nord-est de la France), en 45 minutes. La commande de cette compagnie française, qui monte à 55 rames, augure du succès de ce TGV, à deux niveaux, interopérable, et capable de rouler jusqu'à 320 km/h sur les réseaux européens. Le Maroc, où le projet du TGV sur la ligne Casablanca-Tanger est bien entamée, recevra une version adaptée, apprend-t-on le même jour auprès du constructeur français. En effet, Patrick Kron, président directeur général du groupe  Alstom a assuré que les TGV Duplex vendus au Maroc reposent sur cette même plate-forme, qu’il a qualifiée de moderne et intelligente. Rappelons que le Maroc avait signé, au mois de décembre dernier, avec ce groupe un contrat d'un montant de près de 400 millions d'euros, pour l'acquisition de rames à grande vitesse.

Une version adaptée au Maroc

A l’horizon 2014, les rames, qui seront mises livrées au Maroc, seront dotées de fonctionnalités nouvelles, aussi bien sur le plan technique qu'en termes d'équipements intérieurs, singulièrement en sûreté, information des passagers, accès des personnes à mobilité réduite, … assure-t-on du côté d’Alstom.
Pour le PDG du groupe Alstom, en tenant compte des spécificités climatiques du pays, en particulier les températures élevées, il sera procédé à l'introduction d'un système d'air conditionné beaucoup plus performant et une protection contre le sable.
L’engagement du constructeur ferroviaire français, à contribuer à la création au Maroc d'un tissu industriel, n’a pas été occulté. En marge du lancement de cette rame nouvelle génération, le patron d’Alstom a confirmé la ferme volonté du groupe à accompagner les entreprises marocaines, au niveau de la maintenance et d'équipements, mais aussi à aider en général au développement de l'industrie ferroviaire dans le Royaume, en partenariat avec l'Office national des chemins de fer (ONCF) et les sociétés marocaines. Allant dans ce sens, il a rappelé que  le projet d'Alstom d'installer une usine de câblage au Maroc, avance bien.


D. M.
 
 
< Précédent   Suivant >