Accès abonné :              


Les 8 milliardaires africains en 2009 Version imprimable
17-04-2009

Changements, au sommet du classement Forbes, des milliardaires africains en 2008 paru ce mercredi.

Femi Otedola, à 42 ans, détient les cartes maîtresses du pétrole nigerian.
Femi Otedola, à 42 ans, détient les cartes maîtresses du pétrole nigerian. 

L’égyptien Najib Sawaris, 54 ans, et ses 3 milliards de dollars cède la première place au sud –africain Nicky Oppenheimer, 63 ans, héritier de la multinationale De Beers. Le patron d’Orascom qui détenait 12 milliards de dollars en 2007 est virtuellement le milliardaire africain qui aura le plus perdu d’argent depuis le déclenchement de la crise financière. Il est même devancé par son frère, Nassef Sawiris (3,1 milliards de dollars).

Quatrième fortune africaine, le Nigerian Aliko Dangote (2,5 milliards dollars) conserve sa première place de première fortune du Nigeria devant Onsi Sawiris et ses 1,7 milliards de dollars.

Le Sud Africain Patrice Motsepe (1,3 milliards) au 559e rang mondial est avec son compatriote Johann Rupert (1,2 milliards), ainsi que le nigérian Femi Otedola (1,2 milliards de dollars), les trois milliardaires africains les moins dotés.

Nouvel icône de la réussite dans les milieux d’affaires nigérians, Femi Otedola signe la seule entrée dans ce classement tant convoité. Actionnaire majoritaire d’African Petroleum et patron de la compagnie Zenon, il détient, à 42 ans, les cartes maîtresses du pétrole nigerian. La fusion de ces deux entités en ferait le plus grand groupe pétrolier africain. Par rapport au classement de 2007, deux personnalités rejoignent le banc des milliardaires déchus. Il s’agit du quatrième de la famille Sawiris, de nom Samih Sawiris, et du canado- Sud africain Donald Gordon.

L’absence aussi bien en 2007 qu’en 2008 d’un originaire de l’Afrique francophone dans cette liste des milliardaires africains en appellera certainement à des remarques de la part des observateurs.

MBF

 

 
< Précédent   Suivant >