Lutte contre la pollution plastique pour préserver l’environnement Version imprimable
17-06-2018
La célébration de la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin 2018 a donné l’occasion de montrer le long chemin qui reste à parcourir pour éradiquer la pollution plastique qui constitue un danger pour la planète.
La préservation de l’environnement est un travail herculéen pour le monde. Entre la destruction de la flore et de la faune, le déversement des substances toxiques, la lutte contre les ordures ménagères, la pollution des eaux et de mers, celle de l’air avec les gaz à effets de serre, la bataille est loin d’être gagnée d’avance. Evidemment, la lutte contre la pollution plastique n’en demeure pas une gageure. La Journée mondiale de l’environnement (JME) célébrée le 5 juin 2018 a levé un pan de voile, sur des obstacles à surmonter pour que le plastique ne continue plus de polluer et de détruire l’environnement.

Sur le thème central « Combattons la pollution plastique », l’édition 2018 de cette année a voulu en termes clairs, rappeler comment ces produits dérivés du pétrole sont une pollution durable qui cause des ravages et suscitez une prise de conscience pour réduire les graves conséquences de la pollution plastique sur des espaces naturels, des espèces sauvages et sur la santé des humains. L’être humain est à la fois créature et créateur de son environnement, qui assure sa subsistance physique et lui offre la possibilité d’un développement intellectuel, moral, social et spirituel doit également en assurer sa pérennité.

5 milliards de sacs de plastique par an
Bien que le plastique ait de nombreux usages, et que les hommes soient devenus dépendants du plastique à usage unique ou jetable ses conséquences sur l’environnement sont préoccupantes. Partout dans le monde, 1 million de bouteilles en plastique sont achetées chaqueminute. L’on compte jusqu’à 5 milliards de sacs en plastique jetables utilisés dans le monde chaque année. Au total, 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique. Près d’un tiers des emballages en plastique utilisés échappent aux systèmes de collecte, ce qui veut dire que ceux finissent par polluer l’espace vital et l’environnement naturel.

D’après de fiables études, chaque année, jusqu’à 13 millions de tonnes de plastique pénètrent dans les mers et les océans, où elles étouffent les récifs coralliens et menacent la faune marine vulnérable. La quantité de plastique qui finit dans les océans est suffisante pour faire l’équivalent de quatre fois le tour de la Terre en une seule année, et peut persister dans l’environnement jusqu’à 1000 ans avant de complètement se désintégrer. Le plastique fait également son chemin dans les systèmes d’approvisionnement en eau, et donc dans nos corps. Quelles en sont les conséquences sur la santé ? Les scientifiques n’en sont pas encore totalement certains, mais une grande partie d’entre eux considèrent que les plastiques contiennent un certain nombre de produits chimiques, dont beaucoup sont toxiques ou perturbent les hormones. Les plastiques peuvent également servir d’aimant à d’autres polluants comme les dioxines, les métaux et les pesticides.

Sensibilisation et conseils pratiques
L’Organisation des Nations unies, consciente que la protection et l’amélioration de l’environnement est une question d’importance majeure qui affecte le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, a désigné le 5 juin comme Journée mondiale de l’environnement. Depuis son lancement en 1974, cette journée est devenue une plate-forme mondiale de sensibilisation du public largement célébrée dans le monde entier. Le thème de cette année qui est la lutte contre la pollution plastique encourage les gouvernements, les industries, les communautés et les individus à explorer ensemble des alternatives durables afin de réduire de toute urgence la production et l’utilisation excessive de plastiques à usage unique responsable de la pollution de nos océans et représentant une menace pour la santé.

Pour le bien de la planète, il est temps de repenser notre utilisation du plastique. Dites non au plastique jetable ! Cette année, la journée mondiale de l’environnement est l’occasion d’adopter de nouvelles façons de combattre la pollution par les plastiques dans le monde. Et il n’est pas nécessaire d’attendre le 5 juin pour agir. Il existe bien des manières de réduire notre utilisation de plastiques jetable : demander à votre restaurant préféré de ne plus distribuer de pailles en plastique, apporter votre propre tasse de café au travail, faire pression sur les autorités locales pour améliorer la gestion des déchets de votre ville. Nous vous conseillons par exemple d’adopter ces habitudes : Apportez vos propres sacs au supermarché Demandez à vos fournisseurs de réduire leur utilisation d’emballage en plastique Refusez les couverts en plastique Ramassez le plastique que vous voyez la prochaine fois que vous vous promenez sur la plage ou dans un espace vert. Que pouvons-nous faire d’autre pour résoudre ce problème ? Partagez les idées et mettre en pratique, les conseils pratiques.

Jean Jacques Opango
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le rapprochement diplomatique entre l'Ethiopie et l'Erythrée, encore inimaginable il y a...
[La suite...]

Depuis le denier bureau politique du PDCI marqué par le renvoie aux calendes grecques de la...
[La suite...]

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmae, Présidente de la Fondation Lalla Asmae pour enfants...
[La suite...]

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est attendu sur le marché international des capitaux, en...
[La suite...]

Une conférence internationale sur le financement de la croissance verte en Afrique s’est tenue à...
[La suite...]

L’Etat a décidé de procéder à la vente des parts dans la banque Zitouna et de la compagnie...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×