Maroc : Akinwumi Adesina chez Terrab, PDG OCP Group Version imprimable
25-07-2016
En marge de sa visite de travail au Maroc, du 19 au 23 juillet, Akinwumi Ayodeji Adesina, président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), s’est rendu au siège de l’OCP, jeudi dernier à Casablanca, où il a été reçu par Mostafa Terrab, président directeur général du groupe.
En matière de développement agricole, la convergence des visions entre la BAD et OCP (Office chérifien des phosphates) est nette. Grâce à ses capacités de production installées au Maroc, notamment l’unité Africa Fertilizer Complex, inaugurée par le Roi Mohammed VI, en février 2016, les projets du groupe OCP en Afrique couvrent l’ensemble de la chaine de valeur, incluant la construction d’usines d’engrais localement, le développement de capacités de logistique et distribution, ainsi que l’investissement dans la recherche pour le développement de formules adaptées aux besoins des sols et des cultures. La BAD s’est engagée à accompagner ces différentes initiatives du groupe OCP en faveur du continent africain. Profitant de son passage au Maroc, le président de la BAD a rendu visite au PDG du groupe OCP. Ce dernier a alors mis en exergue le plan de développement d’OCP dans le continent, qui cible le développement de la chaine de valeur des engrais et de l’écosystème agricole dans une quinzaine de pays.

Plusieurs pistes de collaboration futures pour le développement agricole en Afrique ont été identifiées entre le patron de l’OCP et son hôte, riche d’une expérience d’ex-ministre de l’Agriculture au Nigéria. Dans son allocution, ce dernier a mis l’accent sur l’importance de l’accès aux intrants agricoles, les engrais en particulier, comme élément déterminant de l’amélioration de la productivité en Afrique.

Revaloriser l’agriculture africaine


Acteur majeur de l’agriculture mondiale et entreprise africaine engagée pour le développement de l’écosystème agricole sur le continent, le groupe OCP est le 1er producteur et exportateur mondial de phosphates sous toutes ses formes et un acteur incontournable du marché des engrais.

Doit-on rappeler que la filiale OCP AFRICA, dédiée spécifiquement au développement des activités du groupe en Afrique, entend contribuer à relever le défi d’une agriculture structurée, performante et durable sur le continent africain en donnant aux producteurs agricoles tous les moyens de réussir : produits adaptés et abordables, services et accompagnement, solutions logistiques et financières. Il s’agira de revaloriser l’agriculture africaine, afin qu’elle réalise par elle-même sa première Révolution Verte. «Le bon engrais, au bon endroit, au bon moment, en quantité suffisante» est au cœur du développement de l’agriculture en Afrique, y défend-on.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Find & Fund, nouvelle plateforme de crowdfunding immobilier en France, vient d’ouvrir sa...
[La suite...]

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) va au-delà de générer des emplois et des...
[La suite...]

Investisseurs et Partenaires, un fonds de financement français destiné à accompagner le...
[La suite...]

Le marché de l’enseignement privé va-t-il lui aussi connaître une grande croissance dans les années...
[La suite...]

Le mémorandum d’entente (MOU), signé vendredi dernier, entre le groupe BCP, acteur panafricain de...
[La suite...]

Désormais, aux côtés du Nigéria, du Kenya, de la Zambie, de l’île Maurice et de Madagascar, le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×