Maroc : Cosumar investit en Arabie saoudite Version imprimable
29-09-2016
Engagé dans le co-investissement dans une nouvelle raffinerie de sucre en Arabie saoudite, en partenariat avec Consolidated Brothers Company et Industrial Projects Development Company, à hauteur de 460 millions de DH dans le capital de la société, Cosumar dévoile son ambition à l’international.
Encore une fois, le groupe Cosumar exprime sa volonté de poursuivre son ambition de développement et de diversification à l’international. Le leader marocain du sucre vient de réaliser un co-investissement dans Durrah Advanced Development Co, aux côtés de Consolidated Brothers Company et d’Industrial Projects Development Company. Désormais, Cosumar détient 43 275% du capital de la nouvelle unité industrielle, baptisée Durrah Sugar Refinery, dont la capacité nominale de production annuelle est estimée à 840 000 tonnes et est destinée au marché local saoudien et à la région MENA (Moyen-Orient, Afrique du Nord).
Une région dont les besoins annuels dépassent les 4 millions de tonnes de sucre, soulignent les analystes qui annoncent de bonnes perspectives pour cet investissement. À noter que la mise en exploitation de la raffinerie est prévue au cours du deuxième trimestre 2019 et qu’elle devrait s’appuyer sur l’expertise métiers du groupe marocain, relativement au raffinage et au conditionnement de sucre, mais aussi sur le savoir-faire confirmé des partenaires saoudiens, en matière de développement et de déploiement de projets industriels et de connaissance des marchés de l’Arabie saoudite et de sa région.

Un partenariat win-win


Nous apprenons, dans un document rendu public, que Durrah Sugar Refinery sera implantée dans un port de la mer Rouge, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, sur un terrain de 15 hectares. La position géographique stratégique et les choix des procédés et des technologies retenus constituent les leviers favorables de compétitivité du projet, y indique-t-on.

Quant au montage financier, les responsables précisent que la contribution de Cosumar dans le capital de la société (460 millions de DH) a été totalement transférée sur un compte sous séquestre, dans l’attente de la finalisation des démarches administratives et notamment de l’accord d’approvisionnement en produits énergétiques.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×