Maroc: Groupe Attijariwafa bank affiche un résultat de près de 5 milliards de DH Version imprimable
21-09-2017
À fin juin 2017, le groupe Attijariwafa bank, présent dans 26 pays, notamment en Afrique au sud du Sahara, qui revendique 8,8 millions de clients, réalise un résultat d’exploitation de 4,8 milliards de DH.
Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, entourée de Boubker Jai, directeur général délégué du pôle Banque de financement et d'investissement, de marchés des capitaux & filiales financières, de Talal El Bellaj, directeur général délégué de la Gestion globale des risques groupe, d’Ismaïl Douiri, directeur général délégué du pôle Finances, technologie et opérations, et d’Omar Bounjou, directeur général délégué, pôle Banque de détail, et de leurs principaux collaborateurs, ont présenté, mardi 19 septembre à Casablanca, les résultats du premier semestre 2017. Pour les comptes consolidés, dans un contexte économique marqué par une légère reprise de la croissance internationale, il en ressort un total-bilan à 467 milliards de DH (+12,2%), des fonds propres consolidés à 48 milliards de DH , soit +15,5% par rapport à 2016, un produit net bancaire à 10,5 milliards de DH (+4,1%), un résultat d’exploitation à 4,4 milliards de DH, bondissant de 8,7%, et un RNPG, bien au-delà des 2 milliards de DH, atteignant 2,6 milliards de DH (+5,4%). Cette dernière bonne note ressort plus conséquente si elle est comparée au RNPG, à fin juin 2016, à périmètre et cours de change constants, s’appréciant alors de 8,5%.

Un bon cru
Le semestre a été un bon cru. En effet, le groupe bancaire, qui cumule les performances au Maroc, se positionnant en premier collecteur de l’épargne avec 422,9 milliards de DH (+7,4%, soit +29,3 milliards de DH) sur un total national de 814 milliards de DH, en premier financeur de l’économie avec 281,9 milliards de DH de crédits totaux distribués, sachant que les contributeurs aux crédits consolidés ont été Attijari Maroc-Europe (77%), Tunisie (7%), Égypte (2%) et Afrique subsaharienne (14%), a défendu être un acteur de premier plan au service de la bancarisation. Avec la poursuite du développement de son réseau d’agences, il a atteint 4 090 agences et a le réseau le plus dense d’Afrique avec 246 nouvelles agences, en glissement annuel. Au Maroc, avec 146 nouvelles agences, le réseau est de 3 268 agences au 30 juin 2017, au service de 254 397 nouveaux clients.

Aussi, le PDG du groupe et les membres de son staff ont précisé que ce sont des charges générales d’exploitation en progression maîtrisée (+4,8%), en dépit d’investissements consentis dans le cadre du déploiement du plan stratégique «Énergies 2020», une baisse de 0,18 pt à 0,61% du coût du risque, grâce à une nette amélioration du coût du risque principalement au niveau de la banque au Maroc et une politique proactive et prudente en matière de gestion globale des risques, mais aussi une amélioration du taux de couverture (73,3% en juin 2017 contre 72,2% en juin 2016) qui se sont traduites par ces bons résultats. À cela s’ajoute un taux de contentialité bancaire qui a pratiquement stagné, passant de 7,91% à 7,58% à fin juin 2017.

Quant aux perspectives d’avenir, en adéquation avec les objectifs stratégiques, le groupe ambitionne de se positionner comme la banque relationnelle de référence par la transformation du modèle de distribution multicanal, afin de mettre le client au centre, de mieux comprendre ses besoins et de lui fournir une offre de valeur de plus en plus personnalisée et adaptée à ses besoins. Il s’agira de mettre un focus important sur la PME et la TPE, singulièrement en termes d’accompagnement, de conseil et de financement, mais aussi de tirer profit des technologies nouvelles liées au Big Data et/ou digital, sans omettre le développement du capital humain, première richesse du groupe, a conclu le PDG.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×