Maroc : Mbarka Bouaida, en visite au port de Safi Version imprimable
04-09-2017
Afin de s’enquérir de la situation des marins pêcheurs, des équipements du port de Safi, et par la même occasion rendre visite aux familles de 2 matelots disparus en mer, suite au naufrage du chalutier Chargi II, Mbarka Bouaida, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, chargée de la Pêche maritime, était mardi dernier dans la ville portuaire.
Le trafic maritime le long des côtes atlantiques se densifie. Le Maroc développe, en conséquence, ses infrastructures pour améliorer la sûreté et la sécurité des biens et des et des hommes, ainsi que la préservation des ressources halieutiques. C’est en compagnie du gouverneur de Safi Houcine Chaynan que Mbarka Bouaida, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, chargée de la Pêche maritime,s’est rendue mardi 29 août 2017 au port de Safi pour constater de visu la situation des marins pêcheurs et des équipements. Rappelons que le 23 août, il y eût le naufrage du chalutier Chargui II, consécutif à une collision au large avec un cargo, en transit sur l’Atlantique et se rendant vers le sud. L’enquête de la gendarmerie royale maritime de JorfLasfar a d’ailleurs fourni de plus amples détails sur ce choc fâcheux. Si aujourd’hui, deux marins pêcheurs, à savoir RedouaneAzraoui et Farid Aquodad sont toujours portés disparus, 5 autres, dont le capitaine ont été secourus par un hélicoptère de la gendarmerie maritime, tandis que 2 d’autres ont été repêchés par un chalutier présent dans la zone, au moment du sinistre. Il nous a été précisé que tous les secourus avaient alors été évacués à l’hôpital provincial Mohamed V d’El Jadida pour y recevoir les premiers soins… Aussi, il est ressorti des investigations que la gendarmerie royale d’Agadir a identifié et localisé le cargo, impliqué dans l’accident…

Avant de prendre congé, Mbarka Bouaida a tenu à se rendre respectivement dans les foyers des disparus pour partager leurs peines et présenter les condoléances. Aucun doute que les autorités ne ménageront aucun effort pour faire toute la lumière sur cette mésaventure.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 30 janvier 2017, à l’occasion du 28ème Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, le Maroc a...
[La suite...]

Du 28 juillet au 31 aout 2017, à Abuja au Nigéria, le gouvernement fédéral du Nigéria et la Cocoa...
[La suite...]

L’usage des drones par la secte terroriste nigériane Boko Haram est source d’inquiétudes dans la...
[La suite...]

Les fonds alloués par la Banque mondiale (BM) au Cameroun pour l’année fiscale 2016-2017, en guise...
[La suite...]

Le Maroc abrite le 1er Forum des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les...
[La suite...]

Pour sa 20ème édition en 40 ans d’existence, le Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK),...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×