Maurice : Ecobank manage le cabinet Abax pour son fonds obligataire Version imprimable
05-05-2018
La banque panafricaine a jeté son dévolu sur le cabinet ABAX pour le lancement et l’administration de son nouveau produit d’investissement international, le Fonds MABI, présent dans sept pays d’Afrique subsaharienne.
Le Groupe Ecobank development corporation (EDC) a porté son choix sur le Midle Africa bond index fund (Fonds Mabi) pour procéder au lancement de son nouveau produit d’investissement international, opérationnel depuis fin avril dernier à l’Ille Maurice. Une initiative d’Ecobank et Nedbank, l’index mesure la performance des marchés obligataires en Afrique de l’Ouest et dans certains pays de la zone Franc CFA. Un produit managé par le cabinet Abax, et dont sept pays au Sud du Sahara sont partie prenante, en l’occurrence, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal et le Togo. Avec des tickets d’entrée respectivement à 1 million US dollars pour les investisseurs institutionnels et 250 000 pour les particuliers, ce produit financier d’après des analystes, est adaptée aux économies en pleine croissance.

Procédant au lancement dudit fonds, le président d’ d’Ecobank Development Corporation Kisseih Antonio, a expliqué les raisons qui ont amené l’EDC à opter pour le fund MABI : « En termes de sophistication de l’écosystème, dont témoigne notamment le nombre d’enseignes locales et internationales composant son paysage bancaire ; comme pour le niveau des infrastructures, des pratiques et des expertises développées par les acteurs qui animent son Centre Financier International : Maurice, c’est l’Europe en Afrique ». Au regard du dynamisme économique observé dans ce pays de l’Océan indien, le patron du groupe Ecobank a indiqué que « Maurice, c’est aussi la plus panafricaine des places financières. C’est donc une juridiction idéale pour positionner l’administration et la conservation de ce fonds destiné aux investisseurs internationaux et indexé sur la dette souveraine de sept pays d’Afrique subsaharienne. »

Selon l’agence Ecofin, il fallait prendre en compte les points de vue des uns des autres pour en faire un bon attelage, d’un côté, la vision des dirigeants de la branche spécialisée dans l’ingénierie financière, la gestion d’actifs et de patrimoine la banque panafricaine, Ecobank transnational incorporated, (ETI) et de l’autre, la stratégie pionnière du cabinet Abax, agissant depuis ses bureaux de Maurice, Abidjan et Dubaï, dans les domaines de la structuration financière et de la facilitation des flux d’investissements et commerciaux transfrontaliers en Afrique. Engagé depuis quelques semaines dans un processus d’intégration au groupe international Ocorian, Abax est un leader dans l’accompagnement des entrepreneurs des économies émergentes dans le domaine de la gouvernance comptable et légale. Raison pour laquelle depuis une décennie, Ecobank s’est attiré ses services pour les conseiller sur divers projets, en particulier la structuration d’autres fonds.

A en croire ses promoteurs, l’objectif de ce fonds qui est de réunir 1 milliard de dollar au cours des quatre prochaines années a déjà mobilisé 1,5 million de dollar, six semaines après le début de sa commercialisation. Pour le directeur des opérations à EDC Marcel Yondo « Port Louis, est sans conteste la place financière africaine qui inspire aujourd’hui la plus grande confiance des investisseurs. Notamment ceux d’Afrique du Sud, pour ne parler que d’eux car ils constituent une cible importante du fonds MABI. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons choisi, pour la conservation des investissements, la Standard Bank. La présence à Maurice de ce premier groupe bancaire du continent, comme celles d’autres acteurs de premier plan, nous amène à penser que nous devrions nous y implanter aussi prochainement. »

Les Afriques
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’entreprise danoise fabricant d’éoliennes, Vestas, a annoncé la fourniture de 159 MW pour le...
[La suite...]

Une opération de plantation, à la capitale du Niger, de plusieurs milliers d'arbres baptisée...
[La suite...]

Le Ghana tente d’attirer des investisseurs français. Les associations de la diaspora ghanéenne...
[La suite...]

A Finance Innovation, le continent africain est devenu une priorité. Le Sénégal et le Rwanda...
[La suite...]

En Tunisie, le président de la République Béji Caïd Essebsi a annoncé lundi 13 août un projet de...
[La suite...]

L’exigence de l’accroissement du rendement des produits agricoles, halieutiques et de l’industrie...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×