MusikBi : Le numérique au secours des artistes africains Version imprimable
03-03-2017
Après un an d’existence, MusikBi, premier site africain de téléchargement légal de musique en Afrique francophone, tire un bilan positif. Les initiateurs affirment ainsi que le modèle numérique est viable en Afrique et que les artistes peuvent limiter le piratage, s’affranchir du CD et vivre grâce à la vente de musique en ligne.
MusikBi et Solid sont en train de relever un important défi pour le secteur de la musique africaine. Face à la difficulté rencontrée par de nombreux artistes pour vivre de leurs œuvres, ne vendant que très peu de CD, en raison du piratage, les revenus des sites de streaming n’étant pas particulièrement avantageux pour eux, l’arrivée de MusikBi a été saluée. Ce site leur permet de mieux maîtriser la distribution et de bénéficier de nombreux services.

Cette start-up, basée à Dakar et développée par Solid, est une PME sénégalaise innovante, reconnue pour son expertise dans le domaine des solutions informatiques, y apporte une contribution non négligeable. La plateforme qu’elle met en place et qui est hébergée sur Microsoft Azure permet aux artistes sénégalais et africains de vivre de leur art, tout en s’affranchissant de la production et de la distribution coûteuse de CD pour passer directement à un modèle numérique, qui s’avère viable pour le marché africain. C’est ce qui ressort d’un document qui nous est parvenu émanant des promoteurs du site MusikBi (www.musikbi.com). A l’occasion de la célébration de son premier anniversaire à Dakar, au Sénégal, la plateforme, qui a fait le bilan de son activité, se réjouit que le concept fonctionne. Indéniablement, il permet aux artistes de vivre de leur art légalement. Rappelons que parmi les artistes présents sur le site, on compte aussi bien de grandes stars de la musique africaine, telles que Tiken Jah Fakoly, Youssou Ndour ou Leni Stern, que des moins connues qui peuvent aussi utiliser la plateforme comme tremplin pour booster leur carrière.

Les concepteurs se réjouissent qu’aujourd’hui le public ait accès à plus de 500 artistes (et 200 producteurs) et plus de 2 500 titres téléchargeables qui peuvent être écoutés où et quand on le veut, car MusikBi n’est pas un site de streaming. En optant pour l’option «off-line», le site permet aux usagers d’éviter les problèmes de connexion tout en étant «propriétaires» des morceaux déjà téléchargés.

Des avancées notables
Depuis son lancement en février 2016, MusikBi, qui revendique d’être la première à proposer le téléchargement légal de musique via SMS et PayPal en Afrique francophone, a fait du chemin, mais ne jubile pas. Les responsables sont conscients que pour plus d’impact, les artistes doivent s’approprier davantage la plateforme et utiliser les réseaux sociaux comme relais, pour optimiser leur chance de tirer profit d’un outil qui leur offre une juste rétribution, visible en temps réel et inédite dans ce domaine.

La suite à lire dans le prochain numéro du magazine

Abdelmalek El Mekkaoui, Journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×