Niger : le marocain BCP devient 1er groupe bancaire du pays Version imprimable
12-07-2017
Avec la finalisation de la prise de contrôle de la Banque Internationale pour l’Afrique au Niger (BIA-Niger), 2ème institution bancaire du pays, mardi 11 juillet 2017 à Niamey, le groupe BCP, déjà présent à travers la Banque Atlantique Niger, se hisse au rang de 1er groupe bancaire du pays.
Le groupe marocain BCP (Banque centrale populaire) peaufine sa stratégie de développement à l’international et renforce son maillage sur le continent. La nouvelle acquisition de BIA Niger s’y inscrit en droite ligne. Désormais, il détient, à travers sa filiale Atlantic Business International (ABI), 69,51% du capital et des droits de vote de cette banque. Dans un document qui nous est parvenu, BCP précise que la structuration retenue a consisté en l’acquisition de la participation de l’État, combinée à une augmentation du capital à même de renforcer significativement les fonds propres de la banque. Il y est aussi indiqué que sur le plan social, l’ensemble des emplois et acquis sociaux seront préservés. Aussi, avec cette absorption, BIA-Niger bénéficiera de l’expertise et de l’appui d’un actionnaire de référence qui lui permettra d’accélérer à son tour son agenda stratégique.

La cérémonie de signature de la convention, entérinant le rachat, a eu lieu mardi 11 juillet à Niamey, en présence de plusieurs représentants de l’État nigérien, dont Hassoumi Massaoudou, ministre des Finances, Ahmat Jidoud, ministre délégué au Budget, et Maman Laouali Abdou Rafa, directeur général des opérations financières et des réformes au ministère nigérien des Finances. Quant au groupe BCP, il était représenté par Mohamed Benchaaboun, président, Kamal Mokdad, directeur général en charge de l’international, Mohamed Karim Mounir, directeur général de la BCP, Habib Koné, directeur général d’ABI…

Être un acteur régional
Rappelons que le groupe BCP, présent dans 12 pays africains et 13 autres pays dans le reste du monde, est l’une des premières institutions bancaires du Royaume du Maroc. Pour ses dirigeants, il tire sa force de ses valeurs de solidarité, de mutualité et de son organisation unique au Maroc. En effet, il est composé de 9 Banques populaires régionales (BPR) à vocation coopérative, de la Banque centrale populaire (BCP), organe central du groupe, de forme société anonyme cotée en Bourse, de filiales spécialisées, de fondations et de banques et représentations à l’étranger… un ensemble qui opère dans le cadre d’une synergie.

Aussi, il est utile de se rappeler que cette prise de contrôle effective de BIA-Niger intervient 5 ans après celle du groupe Banque Atlantique, présent dans tout l’espace Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine). Elle confirme la détermination d’un groupe qui ambitionne d’être un acteur régional de premier plan, à contribuer plus activement au développement socio-économique du continent, notamment en favorisant la bancarisation et l’accès aux services financiers à toutes les catégories sociales.

Daouda MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Find & Fund, nouvelle plateforme de crowdfunding immobilier en France, vient d’ouvrir sa...
[La suite...]

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) va au-delà de générer des emplois et des...
[La suite...]

Investisseurs et Partenaires, un fonds de financement français destiné à accompagner le...
[La suite...]

Le marché de l’enseignement privé va-t-il lui aussi connaître une grande croissance dans les années...
[La suite...]

Le mémorandum d’entente (MOU), signé vendredi dernier, entre le groupe BCP, acteur panafricain de...
[La suite...]

Désormais, aux côtés du Nigéria, du Kenya, de la Zambie, de l’île Maurice et de Madagascar, le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×