Nigéria : Nouvelle étape du périple du Roi Mohammed VI en Afrique Version imprimable
02-12-2016
A peine rentré de Madagascar, où il a effectué une visite officielle de plusieurs jours, avant et après le Sommet de la francophonie, le Roi du Maroc, Mohammed VI, foule pour la première fois le sol de la République fédérale du Nigéria pour le renforcement des relations bilatérales entre les deux pays.
Aujourd’hui, le Maroc développe la vision d’une Afrique qui se prend en charge, une Afrique qui croit à l’unité, une Afrique qui a confiance en elle-même et qui entrevoit l’avenir avec optimisme et espoir. La visite de travail qu’entame le Roi du Maroc, ce jour, à la tête d’une importante délégation va dans ce sens. Première du genre au Nigéria, elle illustre le choix opéré par le Royaume de diversifier ses partenariats, tant au niveau géopolitique qu’au plan économique, comme elle confirme, une fois de plus, que la politique africaine du Maroc a une portée continentale allant au-delà de l’Afrique occidentale et centrale, note-t-on dans un document officiel qui nous est parvenu. Rappelons que ce déplacement fait suite à un récent entretien en tête-à-tête entre le Roi Mohammed VI et le Président nigérian, Muhammadu Buhari, en marge de la réunion de haut niveau de la 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP22), tenue le 15 novembre à Marrakech.

Sachant que les relations entre les deux pays existent depuis le lendemain des indépendances en 1960, au menu des travaux, il s’agira de donner une forte impulsion aux relations politiques et de convenir d’actions concrètes devant participer à la promotion d’une coopération bilatérale renforcée, diversifiée et mutuellement avantageuse, nous a-t-on indiqué. Les deux pays ont aussi décidé de mettre en place un cadre juridique étoffé et opérationnel, à même de structurer une collaboration fructueuse aussi bien entre gouvernements qu’entre opérateurs privés, au service d’un partenariat stratégique fort, basé sur une coopération Sud-Sud pragmatique et solidaire, construite autour de l’échange d’expériences et le partage d’expertises. Les domaines de la coopération sécuritaire ou en matière de lutte contre l’extrémisme ne seront pas en reste ou encore celui de la formation vu que plusieurs imams nigérians ont intégré l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates de Rabat, outre l’échange d’expériences effectué dans le cadre de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×