PBOC-BAD : Un fonds de cofinancement de 2 milliards de dollars Version imprimable
23-05-2014
La Banque africaine de développement est en tandem avec le géant bancaire chinois, Banque Populaire de Chine, pour soutenir la croissance et le développement du continent africain. Les deux banques ont signé, ce jeudi 22 mai, l’accord de création d’un fonds dénommé Africa Growing Together Fund, doté d’un montant de 2 milliards de dollars.
La Banque africaine de développement (BAD) qui fête son cinquantième anniversaire cette année sous les auspices d’une transformation accélérée de l’économie africaine et son partenaire, la Banque populaire de Chine (PBOC) dont le gouverneur est la guest star de la réunion de Kigali, ont paraphé, jeudi 22 mai 2014, un accord portant sur la création d’un fonds de cofinancement de 2 milliards de dollars, baptisé «Africa Growing Together Fund (AGTF)». Les ressources provenant de l’AGTF seront allouées, au cours d’une période qui va s’étendre sur 10 ans, au financement de projets de développement en Afrique, garantis ou non garantis par l’État, avec d’autres ressources de la BAD, indique un rapport parcouru par Les Afriques. La Banque africaine de développement qui s’allie avec le géant bancaire et de l’investissement chinois, Banque Populaire de Chine, a pris une option d’accélérer la cadence même si le chemin vers la croissance semble long.

Lire la suite dans notre prochain magazine n°287

Par Ismael Aidara, à Kigali
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Le Groupement togolais d’assurances compagnie africaine d’assurances (GTAC2A-VIE), filiale du...
[La suite...]

À l’issue du dépouillement de plus de 95% des bulletins, la Commission électorale a dévoilé hier...
[La suite...]

Dans la lignée de ses consœurs, suite à l’adoption de la loi 103.12, relative aux établissements de...
[La suite...]

À la Conférence des Nations unies COP23 sur le climat à Bonn, du 6 au 17 novembre 2017, 19...
[La suite...]

Rallier Tanger à Casablanca en deux heures contre cinq actuellement, c’est ce que devrait permettre...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×