Pêche maritime : Le Maroc et la RDC vers une coopération plus efficace Version imprimable
15-09-2017
En visite officielle au Maroc, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la RDC a rencontré, le jeudi 14 septembre, Mbarka Bouaida, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime. Les échanges ont porté sur la coopération dans le domaine de la pêche et du développement durable, ainsi que sur le retour du Maroc au sein de l’UA.
Dans son allocution, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l’intégration régionale de la République démocratique du Congo, a exprimé son souhait de bénéficier de l’expérience marocaine en matière de pêche maritime et plus particulièrement pour la valorisation des produits de la pêche. «Il est aujourd’hui temps d’assurer la sécurité de l’autonomie alimentaire. Dans ce cas, nous aurons besoin d’une assistance du ministère de l’Agriculture du Maroc», a-t-il déclaré. «Nous avons convenu de relancer la grande commission mixte qui s’est tenue ici, il y a 30 ans. Cette commission va nous permettre d’aborder tous ces problèmes» a-t-il ajouté. Il est prévu auparavant de réunir des experts des deux pays dans une réunion préparatoire de cette grande commission mixte.

De son côté, Mbarka Bouaida, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, chargée de la Pêche maritime, a exprimé la volonté du gouvernement marocain d’aller avec le Congo vers une coopération plus efficace. Elle a aussi évoqué la mise en œuvre partielle de l’Accord de coopération dans le domaine de la pêche avec l’échange d’informations et du savoir -faire entre les deux pays. Et après avoir rappelé la qualité des relations entre les

deux pays, elle a souligné que l’Accord de coopération en matière de pêche maritime constitue le cadre idéal pour la réalisation d’actions de coopération halieutique entre le Royaume et la RDC. Elle a également énuméré à ce titre quelques avancées du secteur marocain de la pêche, notamment en matière de durabilité, de valorisation des produits de la pêche, de recherche scientifique halieutique et de construction des infrastructures de pêche.

Par ailleurs, le ministre congolais a soulevé la question des défis des changements climatiques en soulignant la dynamique du Maroc avec notamment l’organisation à Marrakech de la COP22. Il a aussi exprimé l’intérêt de la RDC à profiter de l’expérience marocaine dans le domaine de l’agriculture, définie dans le plan Maroc Vert. Les deux ministres ont abordé d’autres sujets d’intérêt socioéconomique pour les deux pays et ont convenu de saisir l’occasion de la prochaine réunion préparatoire de la grande commission mixte, prévue prochainement au Maroc, pour proposer des actions de coopération à inscrire à l’agenda de cette commission mixte. Okitundu a profité de l’occasion pour exprimer la satisfaction de son pays quant au retour du Maroc à sa famille africaine au sein de l’UA, sentiment partagé, selon lui, par la majorité des pays africains qui aspirent à un rôle leader du Maroc dans cette organisation.

Maimouna DIA
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×