Petits balbutiements du marché publicitaire sénégalais Version imprimable
24-10-2008

Après un chiffre d’affaires de 5 milliards FCFA (dont 2 milliards dédiés aux pubs TV) en 2007, le marché publicitaire sénégalais rêve du graal. Décrochera-t-il la lune en 2008 ?

Selon l’agence Omédia « le Top 10 des annonceurs à l’issue du premier trimestre 2008 sont respectivement Tigo, Maggi, BSIC, Orange, Beurre Terranga, Western Union, La vache qui rit, Vital et Rama ». L’agroalimentaire occupe la première place, suivi des NTIC (électroniques et télécommunication) boostés par la libéralisation avec le développement de l’opérateur, Sentel. L’annonce de l’arrivée prochaine du 3e opérateur téléphonique, Sudatel, promet une croissance non moins intéressante, au forceps par rapport au contexte économique international. « Nous nous attendons à une hausse qui avoisinerait les 3% en 2008 », a annoncé Christophe Gondry, PDG d’Omedia TV.

 

Budgets

« Le marché de la publicité est une manne financière qui fait plus le bonheur des chaines TV, qui se taillent la part du lion. Plus de 60 % des Sénégalais possèdent une TV », souligne Ousseynou Nar Guèye. La diffusion de spots coûte entre 70 000 et 150 000 FCFA les cinq secondes. Dans leur sillage, les chaînes contribuent indirectement au bonheur des quelques régies publicitaires de la place. Quelques radios comme Dakar Fm (RTS), Sud Fm, Dunya, Nostalgie, Walf Fm, 7Fm. Nostalgie... plus écoutées, se plaignent moins. Le passage d’un spot à la radio est payé entre 15 000 et 40 000 FCFA les 30 secondes. L’affichage est un outil en pleine croissance, mais qui souffre toutefois de quelques manquements au niveau de la réglementation. Un affichage pour 15 jours sur 100 faces coûte environ 2 millions de FCFA et pour un mois 3 millions de FCFA.

L’annonce de l’arrivée prochaine du 3e opérateur téléphonique, Sudatel, promet une croissance non moins intéressante, au forceps par rapport au contexte économique international.

« La presse écrite en Afrique francophone n’a pas gagné la faveur des grands annonceurs en raison d’un taux d’analphabétisme élevé (50% de la population sénégalaise) », explique Baye Dame Wade, directeur de publication du mensuel Réussir. Et de poursuivre que « de plus, les annonceurs sont d’autant plus frileux que la presse écrite passe pour être assez chère ». La grille de la presse est comprise entre 4000 FCFA et 500 000 FCFA, selon le format, le type de médias et l’emplacement. Il existe quelques journaux gratuits destinés aux particuliers. Ils se distribuent dans quelques grandes villes et sur la Petite-Côte.

L’internet se développe lentement mais sûrement avec des tarifs en moyenne compris entre 200 000 FCFA et 300 000 FCFA en page d’accueil pour une semaine (micro-bannière fixe et bannière complète rotative), contre 35 000 FCFA à 50 000 FCFA en bannière pages intérieures (bannière complète fixe, pop-up, boutons logos ou Skyscrapers).

La PLV (publicité sur les lieux de vente) existe et s’adresse directement aux consommateurs dans les grandes surfaces, les marchés, les foires, etc.

 

Agences leaders

McCann-Ericsson Sénégal est leader parmi une quarantaine d’agences de publicité existantes sur la place. Monopolisant près de 40% du chiffre global du secteur, McCann-Ericsson est talonnée par Publicom, qui a une bonne mainmise sur l’affichage et la production audiovisuelle. Publicom possède le premier atelier de sérigraphie industrielle et le premier réseau d’affichage du Sénégal, forte d’une présence de 17 ans. Son chiffre d’affaires se répartit entre la production, qui est de 40%, la régie et le conseil, qui regroupent les 60% restants. Dans le top des agences de publicité, il faut également compter aussi avec l’agence Panorama, qui réalise un chiffre d’affaire annuel de plus de 500 millions de FCFA. PYR Panafcom Sénégal, Océan, CIDOP, Siw, AG Partners, Optima, Caractère, sont également de celles qui tirent leur épingle du jeu.

 

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Déterminé dans la réussite de la promotion de l’entrepreneuriat en Afrique, Zakaria Fahim,...
[La suite...]

Participant aux Assemblées de printemps du FMI et de la Banque mondiale, du 17 au 23 avril 2017 à...
[La suite...]

La Caravane Saga Africa de l’entrepreneuriat, devant relier par la route Dakar au Sénégal à...
[La suite...]

La fin de la journée du lundi 24 avril 2017 à Bettenty, village insulaire de la commune de...
[La suite...]

«L’Afrique sera le continent du 21ème siècle», prédisent certains économistes avisés. Un avenir qui...
[La suite...]

NGE Impact en partenariat avec Maroc Export ont annoncé, le 24 avril 2017 à Casablanca, la 5ème...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×