Rabat : Motion de solidarité du comité exécutif de CGLU Afrique à Khalifa Sall Version imprimable
02-06-2017
Réuni à Rabat au Maroc, les 29 et 30 mai 2017, lors de sa 16ème session, le Comité exécutif des cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU) vient de signer une motion de solidarité à l’attention de Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar (Sénégal) et président de CGLU Afrique, toujours en détention à la prison de Rebeuss.
Nous publions, in extenso, la motion de solidarité, rédigée au nom des membres du Comité exécutif, par Hugues Ngouelondele, député maire de Brazzaville, vice-président, CGLU Afrique centrale, et président de la 16ème session du Comité exécutif de CGLU Afrique, le 30 mai 2017 à Rabat.

«Nous, membres du Comité exécutif de CGLU Afrique, sommes préoccupés par le maintien de notre président Khalifa Ababacar Sall en détention administrative dans la Maison d’Arrêt de Rebeuss à Dakar, Sénégal, alors qu’il n’est pas condamné par la justice de son pays, et qu’en tant que prévenu, il devrait bénéficier de la présomption d’innocence jusqu’à la preuve de sa culpabilité prononcée à la suite d’un procès transparent et juste.

Nous avons été informés de ce que ses conditions de détention ont été durcies, et que le nombre de visites qu’il peut recevoir a été drastiquement réduit. Nous dénonçons ce traitement dégradant et indigne ainsi fait à un maire élu démocratiquement et qui exerce toujours la fonction de maire de la capitale du Sénégal.

Nous demandons aux membres de CGLU Afrique ainsi qu’à ceux de notre organisation mondiale CGLU de se mobiliser pour continuer sans relâche à informer les décideurs et l’opinion aux niveaux national, régional et international sur la condition inacceptable faite à un maire dans l’exercice de ses fonctions, et à un homme, Khalifa Ababacar Sall, dont la compétence, l’honnêteté et la probité n’ont jamais été mises en défaut dans toutes les fonctions qu’il exerce au sein de la communauté des élus locaux qui continuent de lui faire confiance, notamment en tant que président de CGLU Afrique, l’organisation panafricaine des collectivités territoriales, président de l’Alliance mondiale des villes (Cities Alliance), secrétaire général de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), membre du Bureau mondial de l’organisation des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), membre du bureau de l’Association mondiale des grandes métropoles (Metropolis), membre fondateur du Fonds mondial du développement des villes (FMDV), entre autres.

Nous faisons confiance à la Justice du Sénégal pour que le traitement du cas Khalifa Ababacar Sall ne soit pas tributaire de l’environnement politique marqué par les prochaines échéances électorales et que force reste à la loi et au seul droit sans interférence politique.

Nous confirmons notre solidarité à l’endroit de notre président Khalifa Ababacar Sall et nous nous engageons à maintenir l’attention sur le sort indigne qui lui est fait, et formons le vœu qu’il soit rapidement libéré de sa détention».

À noter que Khalifa Sall, toujours en prison, a été coopté tête de liste de la coalition de partis politiques «Mankoo Taxawu Senegaal» pour le vote des législatives prévu à la fin du mois de juillet 2017.

D. MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×