Accès abonné :              
Sénégal : 20 milliards de F CFA pour l’avion du président Version imprimable
25-03-2011

 Le chef de l'Etat sénégalais, Abdoulaye Wade- vient de racheter l'avion présidentiel ( un Airbus 319) délaissé depuis plusieurs mois par le locataire de L'Elysée, Nicolas Sarkozy. Montant de la transaction, 20 milliards de F CFA.
Le chef de l'Etat sénégalais, Abdoulaye Wade- longtemps adoubé par ses pairs chefs d'Etat africains, qui ont dû se procurer des Airbus pour  leurs déplacements officiels à l'étranger- peut respirer. Il vient de racheter pour la bagatelle de 20 milliards FCFA l'avion présidentiel (un Airbus 319) délaissé depuis plusieurs mois par le locataire de L'Elysée, Nicolas Sarkozy.


C'est la fin du compte à rebours du locataire de Roume. Une longue course pour décrocher l'oiseau "cadeauté"  devant assurer sa desserte vers l'international relève du passé. Car, selon des sources concordantes, parvenues à Les Afriques, l'avion est entré en hangar quelques minutes après son atterrissage ce jeudi,  peu avant 15 heures Gmt, sur le tarmac de l'aéroport Sédar Senghor.


 "Courtisé" ces deux dernières années, par plusieurs constructeurs aéronautiques de renommée internationale, le président Abdoulaye Wade s'est décidé de se tourner vers le président Nicolas Sarkozy dont l'un des avions de commandement n'était plus opérationnel. "L'offre financière proposée par le président sénégalais pour le rachat de cet Airbus devait être calibrée sur la demande de l'Elysée" a commenté une source
 
D'intenses négociations ont été engagées entre Dakar et Paris via des missi dominici."Le chef de l'Etat sénégalais voulait être en possession de son avion avant le 04 avril " poursuit notre source. Le nouveau joyau qui sera rebaptisé " Pointe de Sarène", en remplacement de l'ancienne appellation " Sangomar" devra être présenté officiellement au public incessamment, a appris Les Afriques
 
Pour rappel, les déplacements du chef de l'Etat, Abdoulaye Wade à bord de "Sangomar" ont porté un lourd tribut au trésor sénégalais. La  défunte compagnie aérienne, Air Sénégal international,  en avait fait aussi les frais en convoyant des officiels sénégalais dans leurs séjours à l'étranger.   


Ismaël Aidara 
 


 
< Précédent   Suivant >