Sénégal : Démarrage de la campagne électorale de législatives inédites Version imprimable
10-07-2017
Depuis hier dimanche 9 juillet, la campagne électorale des législatives du 30 juillet 2017 est ouverte. Les 47 partis, coalitions politiques et indépendants, qui s’affrontent pour briguer leur mandat de député à l’Assemblée nationale, ont chacun 2 min d’antenne pour convaincre leurs compatriotes et ont entamé des périples à travers les localités du pays.
Le Sénégal se dirige vers un scrutin inédit à plus d’un titre. Le 30 juillet sont prévues les élections législatives, avant la présidentielle de 2019. Mais déjà, avec la pléthore de listes, soit 47 au total, pour élire 165 députés dont 15 seront issus de la diaspora sénégalaise, la loi électorale a dû être modifiée. Les votants choisiront juste entre 5 bulletins… C’est une première dans le pays où des acteurs de la vie politique réduisent la démocratie à des querelles de chapelle ou à la cacophonie.

La campagne de ce scrutin inédit sera aussi marquée par l’absence de Khalifa Sall, maire de la ville de Dakar, toujours en prison et non moins tête de liste de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal (Ensemble pour soutenir le Sénégal), aux côtés de l’ex-Premier ministre, Idrissa Seck (sous le régime de la première alternance), de Malick Gackou, ex-ministre sous Macky Sall, de Barthélemy Diaz, maire de Sacré Cœur, Bamba Fall, maire de la Médina… Aussi, Me Abdoulaye Wade, âgée de 92 ans, est tête de liste d’une autre coalition, Watu Senegaal (Ensemble pour préserver le Sénégal), dont le retour au pays de Versailles en France a été reporté, plusieurs fois, est annoncé ce lundi 10 juillet pour entamer avec ses acolytes sa campagne.

Des indépendants et des novices, de la trempe d’Ousmane Sonko, leader du Pastef, sous la bannière Ndawu Askan Wi (La jeunesse du peuple), ou issus de la société civile, croient aussi à leurs chances et se lancent dans la bataille électorale. Hier, excepté quelques heurts, notamment des jets de pierre de certains cortèges, la campagne se déroule dans le calme. Les candidats insistent particulièrement auprès de leurs compatriotes sénégalais pour retirer les nouvelles cartes d’identité nationale Cedeao qui font office de cartes d’électeurs.

Daouda MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Les patrons des filiales de ce groupe bancaire sont réunis du 16 au 20 octobre 2017 autour du top...
[La suite...]

Dans le cadre d’une tournée régionale, Horst Köhler, envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU...
[La suite...]

Depuis janvier 2017, l’Afrique a enregistré une augmentation de 13,3% de ses arrivées touristiques...
[La suite...]

Concernant le désir des opérateurs nationaux d’exporter le «poulet marocain» sur le marché de l’UE...
[La suite...]

En faisant exploser, samedi dernier, un camion piégé au centre de Mogadiscio, les terroristes...
[La suite...]

Le Groupement togolais d’assurances compagnie africaine d’assurances (GTAC2A-VIE), filiale du...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×