Sénégal : Le laxisme a encore tué à Bettenty Version imprimable
26-04-2017
La fin de la journée du lundi 24 avril 2017 à Bettenty, village insulaire de la commune de Toubacouta, situé dans le département de Foundiougne au Sénégal, a été dramatique. Ce sont une vingtaine de femmes revenant de la cueillette d’huitres qui ont péri, suite au chavirement de la pirogue qui les ramenait chez elles. Manque de moyens et négligence sont pointés du doigt.
Ces derniers jours, un sort est-il jeté sur le Sénégal qui vient à peine de remonter ses étendards, restés en berne du mardi 18 au jeudi 20 avril, afin de commémorer le deuil national consécutif à l’incendie meurtrier au Dakkaa de Médina Gounass? À peine une semaine, après cette terrible catastrophe, une pirogue, surchargée, a coulé, aux alentours de 19 h, lundi 24 avril 2017, en tentant de rejoindre Bettenty. Le bilan macabre fait état de 21 victimes, toutes des femmes, dont une enceinte! La frêle embarcation, prévue pour 25 à 30 personnes, transportait quelque 72 personnes, toutes des femmes, excepté 2 hommes, le machiniste et son second. Nous nous inclinons sur la mémoire des défuntes et partageons la souffrance des familles. Toutefois, doit-on tout mettre sur le dos du fatum?

Lorsqu’on vit dans un pays où la date du 26 septembre 2002, coïncidant au naufrage du bateau le Joola, faisant 1 863 morts noyés, ne doit-on pas apprendre de ses erreurs?! Avant-hier, la pirogue était surchargée (72 pour 30 passagers), à la fois de personnes et du poids de la cueillette des dames. Elles ne portaient sûrement pas de gilets de sauvetage. Les recherches, avec de maigres moyens, se sont poursuivies jusqu’à 20 h, mais ont été interrompues à cause de l’obscurité et d’une mer agitée! Contre tous ces aléas, il existe des solutions à portée des autorités du pays.

Des solutions existent
Rappelons que Bettenty se trouve dans le Delta du Saloum, dans une Réserve de biosphère. Ce village fait partie de ces habitations et campements insulaires séparés d’herbiers marins, essentiellement composés d’une flore de palétuviers. C’est un composé de mangroves et de marécages dans une des plus belles baies au monde. Lorsqu’une zone est destinée Réserve de biosphère, l’État a déjà acté des décisions. Mais, hélas, très souvent cette vision n’est pas suivie d’aménagements de schémas directeurs… Le Sénégal ne serait pas le premier pays à assécher des marécages, ou au moins une partie de zone marécageuse, de créer des zones lacustres... Il ne sera pas non plus le premier à jeter des ponts, et autres pontons, entre ces localités, ou à organiser les villageois à profiter de revenus d’un écotourisme rustique, bien aménagé avec des bouches d’incendie et respectueux de l’environnement, géré par eux-mêmes. Tout le monde y trouverait son compte. Va-t-on attendre que les Chinois viennent le réaliser dans la zone?

Il y a eu assez de drames sur les routes, d’incendies, d’inondations… pour enfin massifier le réseau d’autoroutes à plusieurs voies, déterrer le chemin de fer, enseveli entre la ville de Ndar et Thiès, creuser des galeries de très grands diamètres pour évacuer les eaux usées et de pluies, aménager des aires touristiques et de loisirs gérées par les populations locales. Les pistes sont entre les mains des décideurs à la fois du public et du privé, pour peu qu’ils se concertent.

Daouda MBaye, rédacteur en chef
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×