Accès abonné :              
Sortie réussie du Bénin sur le marché financier régional Version imprimable
17-11-2011

Le Bénin cherchait à lever 50 milliards de Fcfa sur le marché financier ouest-africain, il a amassé au finish la bagatelle de 63,8 milliards.

Une belle moisson vient d’être réalisée par l’Etat béninois qui vient de lever 63,8 milliards de Fcfa via l’emprunt obligataire de la Caisse autonome d’Amortissement (CAA à 6,5% 2011-2016) lancée il y a seulement un mois. L’opération parrainée par le chef de l’Etat, Yayi Boni, qui a engagé les grands chantiers socio-économiques du pays, s’est révélée au terme de la souscription un franc succès. Signe d’attractivité du Bénin aux yeux des décideurs financiers du marché régional, l’emprunt obligataire a eu un écho favorable auprès des souscripteurs nationaux qui ont pu mobiliser plus de 41 milliards Fcfa (soit 8 millions de dollars) suivi par le Togo et la Côte d’Ivoire qui ont souscrit respectivement à hauteur de 11,35 milliards Fcfa et 7,24 milliards.

Cet emprunt obligataire visant à booster l’économie du pays à travers l’ambitieux Programme d’investissement Public, soutenu par les grands opérateurs béninois, a permis de dévoiler les grandes ambitions des investisseurs ivoiriens pour le Bénin, porte d’entrée de leur offensive dans l’espace Uemoa.

Selon le gouvernement béninois, les titres émis à ce jour vont faire l’objet d’une requête d’inscription à la BRVM d’Abidjan. La dernière sortie réussie du Sénégal suivie par le Bénin confirment la disponibilité des ressources du marché régional et l’intérêt que les pays de l’Uemoa suscitent ces dernières années. (1 euro= 655 FCFA)

Par Ismael Aidara 

 
< Précédent   Suivant >