Accès abonné :              


Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSDe la fertilité des sols
ZOOMInterview du président Idriss Déby «Prendre des mesures sécuritaires et humanitaires»
ZOOMSommet de l'UA Focus sur l'agriculture à Malabo
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutifQue du saupoudrage !
DOSSIERChine-Afrique BMCE Bank frappe fort
DOSSIEROthman Benjelloun Gentleman banker
DOSSIERInterview Othman Benjelloun Une vision pour l'Afrique
Entreprises et MarchésMAROC Etude sur les compétences expatriées
Entreprises et MarchésBURKINA FASO Bientôt une nouvelle usine de production de ciment Cimaf
Entreprises et MarchésLa Turquie à la conquête du marché africain
Entreprises et MarchésAFRIQUE CENTRALE ET DE L'OUEST Projet de liaisons maritimes des ports
EditorialAgriculture, une richesse inestimable
Banque - AssurancesBras de fer Intangis-AMCON
Banque - AssurancesBIA NIGER À qui profite le rapport accablant du cabinet Mazars ?
Banque - AssurancesLe Tchad candidat à la présidence de la BAD
Banque - AssurancesRÉASSURANCE CICA-RÉ fête son trentenaire à Abidjan
Banque - AssurancesCAMEROUN La BAD explique sa politique de financement aux investisseurs privés
Banque - AssurancesINTERVIEW «Les Africains doivent travailler ensemble»
Banque - AssurancesGERVAIS DJONDO La sagesse des affaires
Banque - AssurancesECOBANK Emmanuel Ikazoboh succède à André Siaka au PCA
Banque - AssurancesECOBANK Des indicateurs au vert
FocusAlgérie Ramadan et le pouvoir d'achat
Politique - EconomieSÉNÉGAL Macky Sall rate sa première sortie électorale
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Abidjan sous les eaux
Politique - Economie CÔTE D'IVOIRE Parution de l'ouvrage «Pour la vérité et la justice» de Laurent Gbagbo et...
Politique - EconomieAfrique de l'Ouest, où en est la fièvre Ebola ?
Politique - EconomieLIBYE Des législatives malgré tout
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Investissement et cherté de la vie
Tunisie : la cimenterie de Bizerte entre en Bourse Version imprimable
26-08-2009

Par Walid Kéfi, Tunis

 

Entamé en août 2007, avec le choix du cabinet Deloitte pour une mission d’évaluation financière, le processus d’introduction de la société Les Ciments de Bizerte (SCB) en bourse arrive à son terme. Le Conseil d’administration de la Bourse de Tunis a donné, le 7 août, son feu vert à l’admission de la cimenterie publique à la cote du marché principal. L’opération, qui s’effectuera par une offre à prix ferme (OPF), sera la deuxième du genre depuis début 2009, après l’arrivée de la start-up Servicom sur le marché alternatif en mai dernier. Elle porte sur l’émission dans le public de 8 809 460 actions nouvelles, dans le cadre d’une augmentation de capital de 20%.

La période de souscriptions devrait commencer début septembre, selon un communiqué publié par BNA Capitaux, société de bourse chargée de l’opération et filiale de la Banque Nationale Agricole.

Le prix de souscription a été fixé à 11,500 dinars (1 dinar = 0,52 euro) grâce à une prime d’émission de 10,500 dinars. La 14e entreprise publique à rejoindre la cote depuis la création de la place en 1969 espère, ainsi, lever un montant global de 101,30 millions de dinars.

 

Augmentation de la production

Les fonds levés devraient servir à financer un programme d’investissement visant à augmenter la capacité de production de la cimenterie, de 900 000 tonnes à 1,650 million de tonnes de ciment gris, de klinker et de chaux hydraulique par an, d’ici 2013. Un appel d’offres international pour la sélection d’un « entrepreneur général » à qui sera confié le chantier de l’extension de la cimenterie a déjà été lancé. « Les travaux d’extension de l’usine doivent permettre à la société, non seulement d’améliorer ses parts de marché en Tunisie et dans les autres pays du Maghreb, où la demande va croître d’environ 7% par an en moyenne durant les dix prochaines années à la faveur des méga-projets immobiliers et touristiques, mais aussi d’enrichir sa gamme de produits par de nouveaux types de ciments très prisés en Europe », indique Mr Amor Nesairi, PDG de la cimenterie implantée près du port commercial de Bizerte (65 km au nord de Tunis).

En attendant son extension, la cimenterie, créée en 1952, fait état d’une santé de fer malgré un certain vieillissement des outils de production. Au cours des trois dernières années, le chiffre d’affaires de la société (90,5 millions de dinars en 20008) a augmenté de 85% en moyenne annuelle grâce à la hausse des prix du ciment et à l’augmentation des quantités exportées, notamment vers la Libye et l’Algérie, qui sont passées de 158 000 en 2005 à 372 000 tonnes en 2008.

 
< Précédent   Suivant >