Une Afrique endormie Version imprimable
10-02-2017
Certes, le 28ème Sommet de l’UA, qui a eu lieu les 30 et 31 janvier 2017 à Addis-Abeba, a vécu des avancées historiques, notamment la réintégration du Maroc, avec 2/3 des voix des États membres, un thème axé sur le dividende démographique et le soutien à la jeunesse africaine… toutefois, à l’échelle du continent, le taux de croissance économique a baissé substantiellement.
Les cours du pétrole et du gaz sont venus limiter les ressources de certains pays et ont réussi à les mettre en difficulté budgétaire. Des contraintes de pays occidentaux, qui soutenaient traditionnellement l’Afrique, les ont poussés à limiter leur coopération. Oui, l’Afrique est endormie. La croissance économique est-elle un sujet tabou au sein de l’UA? Alors que toute politique se doit d’être soutenue financièrement, sinon, elle devient irréalisable, qui tirera la sonnette d’alarme pour dire que les populations sont en souffrance du fait de difficultés budgétaires? Devrons-nous attendre des investissements étrangers pour faire croire aux peuples africains que la prospérité est là?

Il nous faut des dirigeants courageux pour voir la vérité en face. L’Afrique est encore à la peine, malgré les opportunités et le potentiel que renferme le continent. À son échelle, quelle est la région qui a mis en route un plan d’urgence de relance économique? Aucune! Bien au contraire, les politiques publiques restent sur la défensive et manquent d’audace. Un grand nombre de dirigeants risquent de payer très cher leur inaction dans les prochaines échéances électorales.

Editorial du n°367 paru le 2 février 2017 dans le magazine

Abderrazzak Sitaïl, directeur de la publication
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×